Left Nav Right Nav

Left Container Right Container
 

  Forum Franais

 
  #1  
21 Jan 2017, 03:13 PM
 
: Jun 2014
:
: 380
Tenir fermement la Voie salafie... De l'illustre rudit Rab' Ibn Hd





Tenir fermement la Voie salafie



Par son Eminence, lhonorable rudit

Le cheikh Rab Ibn Hd El Medkhal

Ancien chef de dpartement de la Sounna lUniversit Islamique de Mdine
-Qu'Allh le prserve!-

Suivi des commentaires de sa Bienveillance

Le cheikh Abd El Azz Ibn Bz

-QuAllh lui fasse misricorde-


Traduit de larabe par

Abo Fahma Abd Ar-Rahmn AYAD




Au Nom dAllh, Le Tout-Misricordieux, Le Trs-Misricordieux


Certes, la Louange est Allh, nous Le louons, implorons Son Secours et Lui demandons le Pardon. Nous nous protgeons par Allh contre le mal de nos propres mes et contre les maux engendrs par nos mauvaises actions. Celui quAllh guide, nul ne pourra lgarer, et celui quIl gare, nul ne pourra le guider.

Et jatteste quil ny a point dador part Allh, Seul sans aucun associ, et jatteste que Mouhammed est Son serviteur et Messager.

((O vous qui croyez ! Craignez Allh comme Il mrite dtre craint et veillez ne mourir quen Musulmans !)) l Imrn (La Famille dImran), v. 102.

((O hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a crs dun seul tre et qui, ayant tir de celui-ci son pouse, fit natre de ce couple tant dhommes et de femmes ! Craignez Allh au Nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens de sang. Certes, Allh vous observe en permanence.)) An-Nic (Les Femmes), v. 1.

((O vous qui croyez ! Craignez Allh et parlez avec droiture, afin quIl rforme vos uvres et absolve vos pchs. Quiconque obit Allh et Son Messager obtiendra un immense succs.)) El Ahzb (Les Coaliss), v. 70-71.

Ceci dit, certes, la Parole la plus vridique est celle dAllh, et la meilleure conduite est celle de Mouhammed -Prire et Salut dAllh sur lui-, et les choses les plus mauvaises sont les innovations religieuses, et toute innovation religieuse est hrsie, et toute hrsie est garement, et tout garement est vou au Feu de lEnfer.

Cela dit, cest vraiment une heureuse occasion de nous retrouver avec notre cheikh et ses lves, pour lesquels nous prions Allh -Bni et Trs-Haut- de les bnir, et de faire deux des porteurs de ltendard de la Sounna: la Sounna de Mouhammed -prire et salut dAllh sur lui-, tel que lont fait leur nobles prdcesseurs en propageant lunicit dAllh [le tewhd], la sounna de Son Messager -sur lui la prire et le salut-, et en mettant fin aux hrsies et superstitions dont le Messager dAllh -sur lui le salut- nous a mis en garde.

En fait, Allh -Bni et Trs-Haut- a envoy Mouhammed en misricorde pour lunivers, afin de sortir les gens des Tnbres la Lumire, -prires et salut dAllh sur lui-.

Allh nous a imput lobligation davoir la foi en ce Prophte, de lui obir et de le suivre -prires et salut dAllh sur lui-. En effet, notre bonheur ici-bas et dans lau-del dpend du fait de lui obir, de croire en lui et de le suivre -prires et salut dAllh sur lui-. Cest pourquoi dans plusieurs versets, Allh -Bni et Trs-Haut- nous incite lobissance et au suivi de ce Messager -sur lui le salut-[1]; et nous met en garde dans dautres versets de lui dsobir et le contrarier. Il a aussi menac ses contrariants par le feu de lEnfer, puisse Allh nous en prserver! Faisons donc trs attention ne pas nous opposer cet honorable Messager -prire et salut sur lui-, dans nimporte quelle chose. Et gardons lide la Parole dAllh -Bni et Trs-Haut- ((Et cramponnez-vous tous ensemble au Lien dAllh[2], et ne soyez pas diviss; et rappelez-vous le bienfait dAllh pour vous: lorsque vous tiez ennemis, cest Lui qui rconcilia vos curs. Puis, par Son bienfait, vous tes devenus frres.)) l Imrn (La Famille dImran), v. 103.

Sans aucun doute, ltat de cette Nation ne sera jamais stable quen obissant ce Messager -prire et salut dAllh sur lui-, en le suivant avec vracit et sincrit, et en se cramponnant ce quil a instaur: le Lien avec Allh, Son Livre ainsi que la Sounna de Son Messager -sur lui la prire et le salut-.

Aucune stabilit ne pourra tre ralise pour cette Nation sans cela. Cramponnons-nous tous alors au Lien dAllh -Bni et Trs-Haut soit-Il-; autant les individus et les groupes, les peuples et les gouvernements. Nous devons nous attacher au Lien dAllh -Bni et Trs-Haut-. Car Allh nacceptera de nous que cela: que nous nous accrochions Son Lien et tenions fortement la conduite quIl nous a instaure, celle de Son Messager -prire et salut sur lui- et celle des califes bien-guids, nous devons nous y attacher trs fortement tel que nous la recommand le Messager dAllh -sur lui la prire et le salut-, cela en plus des versets auxquels nous avons prcdemment fait signe.

Il sagit dune affaire normment importante. Prsentement, nous voyons la Nation divise et dchire! Quelle en est la cause? Cela est trs certainement d au fait de suivre les passions, quAllh nous en prserve. Si nous avons pris Allh et Son Messager pour juges dans les affaires de divergence, celle-ci naurait jamais pu persister. Or, cette persistance dans la divergence est justement une preuve que beaucoup de gens suivent leurs passions, font leur guise et ne se soumettent pas aux recommandations dAllh -Bni et Trs-Haut- ((Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le Allh et au Messager, si vous croyez en Allh et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprtation.)) An-Nic (Les Femmes), v. 59.

Il faut invitablement recourir au jugement dAllh et Son Messager. Cest avec cela que les divergences cesseront, que la division prendra fin, que ces passion disparatront. Mais si nous ne serons pas ce niveau, nous naurons devant nous que la perte, lgarement, la perdition et lanantissement ici-bas et dans lau-del. Alors que, par Allh, nous dormons tranquillement au sein de cette prdication salafie.

La prdication salafie dont ltendard a t lev par limam rnovateur Mouhammed Ibn Abd El Wahhb -quAllh lui fasse misricorde-. Il a suivi dans cette mission la voie des compagnons du Messager dAllh -prire et salut dAllh sur lui-, des califes bien-guids, des imams de la guide et des matres de cette Nation dans ses meilleurs sicles et gnrations. Il na de cesse demprunter trs scrupuleusement leur chemin, que ce soit dans ladoration, la croyance, la politique, et dans toutes les affaires des musulmans. Allh a ainsi mis fin aux faussets, aux superstitions, la magie, la sorcellerie, le charlatanisme, labandon de la prire et leffusion de sang et la spoliation des biens; Allh a fait cess toutes ces fausses pratiques, ces garements et dviations par cette prdication bnie. Et grce elle, Allh a fait btir des universits qui ont illumin le monde. Elles sont fondes sur la vraie voie dAllh. Ainsi quand nous citons la Voie salafie et la prdication salafie, nous dsignons cette prdication bnie quont suivi le Messager dAllh -prire et salut sur lui-, ses compagnons -quAllh les agre-, et les imams de la guide, dont se trouvent leur arrire-garde Ahmed Ibn Hanbel, Ibn Teymiyya et Mouhammed Ibn Abd El Wahhb -quAllh les agre-.

La religion est complte. Nous navons pas besoin dopinions et dides provenant de importe quelle direction ou groupe que ce soit. Car la religion est parfaite[3] dans le Livre dAllh, dans la Sounna du Messager dAllh -sur lui la prire et le salut-, et dans le fiqh (la jurisprudence islamique) de ces nobles prdcesseurs qui ont compris pertinemment le Livre dAllh et la Sounna de Son Messager -salut sur lui-, tant en croyance et en adoration.

Saisissons fortement donc cette Voie salafie que nous venons de vous mentionner. Car elle est la Vrit. Elle est la Voie du groupe triomphant dont le Messager dAllh -prire et salut sur lui- a inform quil est dans la Vrit[4], quil le restera; elle est la Voie du groupe salutaire, qui est tout aussi le groupe triomphant, auquel le Prophte -prire et salut dAllh sur lui- a fait rfrence lorsquil a cit la division de la Nation[5]. En effet, Allh a confirm cette nouvelle, car la Nation sest rellement divise, mais il reste ce groupe des Gens du Hadith, qui, mme les Gens de lHrsie, aprs les Gens de la Sounna, ont tmoign en sa faveur, que ses partisans sont eux les gens de Vrit, que ce sont eux le Groupe Triomphant et que ce sont eux le Groupe Salutaire, lequel Groupe Ibn Teymiyya et Ibn Abd El Wahhb -quAllh les agre- ont suivi ses traces.

En vrit, nous vivons dans le bien lombre de cette bnie prdication. Nous nous illuminons par ses lumires, non seulement dans ce pays[6], mais dans le monde entier. Si ce ntait les obstacles qui lentravent, dresss par les ennemis dAllh et par les partisans des hrsies, vous aurez certainement vu actuellement le monde musulman entirement illumin par cette prdication bnie. Celle-ci a effectivement commenc se propager et se rpandre dans le monde. Mais les gens dhrsie et de mcrance ont conspir larrt de cette extension et de ce puissant mouvement. Ils ont foment des stratagmes afin de mettre fin cette prdication. Vous devez prendre conscience de ces conspirations et ces complots entremis contre cette prdication, dont le dveloppement, la progression et le dploiement de ses lumires ne peuvent rester inaperus de ses ennemis. Les partisans des hrsies et les gens dgarement ne peuvent dormir alors que cette prdication progresse. Que ces hrsies et cet garement consistent dans la mcrance, lesprit de parti, le soufisme, le chiisme ou dans toute autre forme dgarement. Ils ne peuvent sapaiser ni tre tranquilles alors que cette prdication islamique salafie de vrit se propage sur la terre. Cest pourquoi ils ont tiss des complots contre elle.

Soyez donc attentifs les jeunes! Et accrochez-vous tous au Lien dAllh tel quAllh vous la ordonn. Prenez garde la division. Rompez toute trace de cette division et radiquez toutes ses causes, quelles soient dues la passion, au fanatisme ou toute autre chose.

O frres! vous devez vous astreindre cela. Car nous voyons en fait beaucoup de jeunes ne sempcher point de mentir, ni de dtruire lhonneur des prdicateurs salafis qui sont les partisans de la vrit, non les prdicateurs partisans lesprit de parti et du faux. Ils les dshonorent et les dforment en usant de mensonges et de calomnies. Conformez-vous la vracit, car la vracit conduit au bien, et le bien conduit au Paradis, et lhomme ne cessera de tenir et de rechercher la vracit jusqu ce quil soit inscrit auprs dAllh quil est vridique. Aussi, lhomme ne cessera de mentir, et de rechercher le mensonge jusqu ce quil soit inscrit auprs dAllh quil est menteur.

Il y a certes des gens qui tchent mentir. Nous craignons quils soient inscrits auprs dAllh du nombre des menteurs, quAllh nous en prserve! Mais quattendent ceux-l? Le noble Messager -prire et salut dAllh sur lui- met en garde contre le tribalisme. Un jour un homme dit: O Ansarites! Et un autre dit: Mouhadjirites! Les mots Ansarites et Mouhadjirites sont deux termes notables. Ils sont mentionns dans le Livre dAllh et dans la Sounna du Prophte -sur lui le salut-, mais quand ces deux termes ont t employs pour appeler la passion et au faux, le Messager -prire et salut dAllh sur lui- a dit: Pourquoi cet appel au paganisme?! Certains [compagnons] ont ainsi dit: O Messager dAllh, un homme des Mouhadjirites a donn un coup de pied un homme parmi les Ansarites. Le [Prophte] a alors dit: laissez cet appel, car il est certes puant.[7]

Cette puanteur se dgage maintenant des fanatismes existant sur la scne de la prdication. Au lieu que la jeunesse se cramponne cette Voie de vrit claire, elle est au contraire tire par les passions et les sectes, puisse Allh nous en prserver!

Or, cette prdication salafie est sans aucun doute un bienfait dAllh. Nous est-il permis de lui tourner le dos?! Ce pays[8] tait dchir. Ses habitants taient diviss en groupes, en partis et en tribus. Voire une mme tribu se trouvait fragmente en plusieurs fractions. Les uns tuaient les autres. Les uns pillaient les autres. Mais, Allh a par la suite unifi cette pninsule, grce cette prdication bnie: la prdication de lunicit. Lunicit dans la croyance, lunicit dans la religion dAllh, et [qui mne ] lunification de la Nation autour dun seul mot dordre, et sur une seule Voie. Cest trs certainement un bienfait de la part dAllh -Bni et Trs-Haut soit-Il-.

Plusieurs sicles passrent sur la pninsule arabique alors quelle tait compltement perdue dans lignorance, lgarement, lidoltrie, les hrsies, les superstitions, les meurtres, les vols et les pillages. Cependant Allh a aprs cela runit les habitants de cette pninsule par la cause de cette bonne et bnie prdication.

Toutefois, les gens du faux ne peuvent rester tranquilles envers cette prdication. Ils veulent quelle soit atteinte par le mal, quelle soit divise et dchiquete. Car les partisans des hrsies ont peur de la Voie salafie. Ils savent trs bien que la vrit est reprsente par elle. Et aussi les juifs et les chrtiens nont en fait peur que de cet islam quils appellent lislam wahhabite!

Moi-mme, je surveillais et menqurais de lextension de cette Voie salafie dans le monde. Les Algriens [par exemple] avaient lhabitude de sorienter vers le cheikh Ibn Bz, le cheikh Ibn Outheymn, le cheikh El Elbn; ils sorientaient vers les imams de la Voie salafie. Les habitants dAlgrie allaient tous se runir autour de cette Voie. Mais les ennemis dAllh ont conspir et dsorient ce peuple le dressant dans une autre direction. Ils lont loign de la vritable Voie dAllh. Et ce pays aussi, *[lArabie Saoudite], plusieurs universits y ont t fondes; mais que se passe-t-il actuellement? Tout cela est d aux complots des gens de lhrsie et de lgarement, et derrire eux se trouvent les ennemis dAllh. Car ils ont peur de cet islam. Et cest galement ainsi quils ont complot pour tuer la Salafiyya au Pakistan et en Afghanistan. Les ennemis dAllh ont conspir contre elle et lont assassine. Et ils veulent galement la tuer et lradiquer dans ce pays (lArabie).

Or cette nation, ce peuple et cette pninsule nont point de salut quen se cramponnant tous au Lien dAllh, en abandonnant la division, en liminant toutes ses causes, et en dlaissant ces rumeurs et ces propagandes. Par Allh, on sait que les Arabes, autant dans leur paganisme et dans leur islam, ont honte de mentir. Mais maintenant beaucoup de gens nont aucune gne de mentir, ni de calomnier et ni de se fier aux fanatismes aveugles, alors que lislam les a frocement combattus.

Dans ce sens, le Messager dAllh -prire et salut sur lui- a dit: Quiconque rompt son obissance [au gouverneur] et sexcommunie, puis meurt, sa mort sera une mort de paganisme. Et quiconque combat sous un drapeau daveuglement (dgarement): snerve en faveur du clan, appelle au clanisme ou soutient le clanisme, puis on le tue, sa mort sera une mort de paganisme. Et quiconque sinsurge contre ma Nation, bat ses personnes pieuses et dvergondes, npargne pas ses croyants, et ne tient pas au pacte contract avec des gens, celui-l nest pas des miens comme je ne suis pas des siens![9], sur lui la prire et le salut-. Le Messager dAllh -sur lui le salut- te dsavoue!

Ces fanatismes existent prsentement. Ils sont palpables. Il naccepte ni argument ni preuve. Il ne croit pas le vridique et croit au contraire le menteur! Ceci existe. Ce sont des flaux. Ô frres! Nous devons nous ressaisir, tenter de nous dlivrer de ces fanatismes et les liminer.

Le noble Messager -prire et salut dAllh sur lui- a dit: Celui qui dispute pour une fausse cause alors quil le sait, il ne cessera dtre sujet au courroux dAllh jusqu ce quil la dlaisse. Et celui qui dit dun croyant ce quil ny a pas en lui, Allh le fera habiter dans la scrtion des habitants du Feu, jusqu ce quil se serait affranchi de ce quil a dit![10] Et je pense que la scrtion des gens du feu est le pire des lieux dans la Ghenne, quAllh nous en prserve! Je crois que cest le plus mauvais et plus puant endroit dans lequel habiteront ceux qui soutiennent le Faux. Que ce faux soit de la mcrance ou de lhrsie ou toute autre forme de faux. Quand une personne le soutient tout en sachant que cest du faux, elle sera livre au courroux dAllh -Tout-Puissant- jusqu ce quelle arrte de le soutenir. Et si elle dispute pour du faux, ou quelle dit dun musulman ce quil nest pas en lui, sa consquence sera quAllh la fasse rsider dans la scrtion des damns, jusqu ce quelle soit affranchie de ce quelle a dit. Dans une autre version, rapporte par At-Tabarn, il est dit: Et il nen sera pas affranchi[11]

O mes frres! Nous devons nous cramponner au Lien dAllh, et nous loigner de la division et ses causes. Je demande Allh -Bni et Trs-Haut- de nous montrer clairement la Vrit, de nous la montrer telle quelle, et de nous accorder son suivi, de nous montrer le faux tel quel, et de nous accorder son vitement; de faire que nous soyons du nombre des prdicateurs de la Vrit et ses soutenants, qui sont loin de soutenir le Faux et de diffamer les innocents parmi les croyants, dont le Messager dAllh -prire et salut sur lui- nous a inform du sort de ceux qui portent atteinte eux.

Enfin, je conclue cette illocution en priant pour notre noble Prophte -prire et salut dAllh sur lui-; et jinvite une fois de plus lui obir et le suivre; et jespre que notre cheikh en donnera des commentaires, daprs ce quil jugera profitable de dire ses enfants [tudiants et assistants]; et puisse Allh prier et saluer notre Prophte Mouhammed, sa famille et ses compagnons.



Commentaires de sa Bienveillance, le cheikh Ibn Bz

-quAllh lui fasse misricorde-

Puisse Allh vous rcompenser


Au Nom dAllh, Le Tout-Misricordieux, Le Trs-Misricordieux

Louange Allh, et quAllh prie et salue Son Messager, sa famille et ses compagnons ainsi que ceux qui suivent sa guide.

Cela tant dit, nous avons donc entendu cette bonne et bnie illocution, donne par le vertueux cheikh Rab El Medkhal, traitant le sujet de tenir au Livre et la Sounna et de prendre garde de ce qui les oppose, et de prendre galement garde des voies de la division, de la discorde et du fanatisme envers les passions. Et il a certainement bien prsent son sujet et a fait profiter [ ceux qui lont cout]. QuAllh le rtribue par le bien et multiplie sa rcompense.

Effectivement, cest bien cela qui est obligatoire. Il faut prendre le Livre et la Sounna pour juge, tant dans les grandes et petites affaires, tel quAllh quIl soit Majestueux et Trs-Haut- a dit ((O les croyants! Obissez Allh, et obissez au Messager et ceux dentre vous qui dtiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le Allh et au Messager, si vous croyez en Allh et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprtation.)) An-Nic (Les Femmes), v. 59; et Il a aussi dit - Lui la Puret- ((Sur toutes vos divergences, le jugement appartient Allh.)) Ach-Chor (La Consultation), v. 10; et Il a galement dit Majestueux et Trs-Haut soit-Il- ((Et cramponnez-vous tous ensemble au pacte dAllh, et ne soyez pas diviss)) l Imrn (La Famille dImran), v. 103.

Les choses sont alors comme le cheikh [Rab] a dit. Il est une obligation aux croyants de tenir fermement au Livre dAllh et la Sounna du Messager dAllh -prire et salut sur lui-; de les prendre pour juge et de traiter leur lumire les litiges des gens.

Ainsi les choses qui seront approuves et juges correctes par le Livre dAllh ou la Sounna du Messager -sur lui le salut-, seront alors valides; et les choses qui seront juges par eux ou par lun deux quelle sont fausses, seront donc fausses. Cest bien cela qui est obligatoire pour toute la Nation de faire. Car Allh la ordonn et la rendu obligatoire, et aussi le Messager -prire et salut sur lui-. Il est ainsi une obligation pour les gens de science, les tudiants aussi et pour tous les musulmans responsables de leurs actes de tenir fortement au Livre dAllh et la Sounna de Son Messager -prire et salut dAllh sur lui-, et demprunter galement la Voie des pieux prdcesseurs, qui sont les compagnons du Prophte -sur lui le salut-, et de ceux qui les ont suivi de la bonne manire comme Allh -Majestueux et Trs-Haut- a dit ((Les tous premiers [croyants] parmi les Mouhadjirites (Emigrs) et les Ansarites (Auxiliaires) et ceux qui les ont suivi avec une bonne manire, Allh les agre, et ils Lagrent. Il a prpar pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront ternellement. Voil lnorme succs!)) At-Tewba (Le Repentir), v. 100.

Cela est la rtribution des compagnons[12] du Prophte -prire et salut dAllh sur lui-, de leurs suiveurs dans une bonne manire et de tous ceux qui marchent dans leur sillon. Et il est un devoir aux tudiants en sciences islamique de sinstruire dans ce domaine. Comme il leur est aussi obligatoire de jouir dquit, de vracit et de rechercher aussi la vrit; de prendre garde des causes de la divergence, de suivre la passion, de limitation aveugle et du fanatisme pour untel ou untel ou pour tel ou tel autre groupe et plus. Lobligation consiste dans le suivi de la Vrit, de sy attacher et de faire attention ce qui loppose. Mme si celui qui sen oppose serait ton pre ou ton frre ou autre. Tu te dois de suivre la vrit. Car elle est en droit dtre suivie.

Allh -Majestueux et Trs-Haut- a dit ((Non! Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps quils ne tauront demand de juger de leurs disputes et quils nauront approuv nulle angoisse pour ce que tu auras dcid, et quils se soumettent compltement [ ta sentence].)) An-Nic (Les Femmes), v. 65; et Il a dit aussi -Majestueux et Trs-Haut soit-Il- ((Dis: Si vous aimez Allh, suivez-moi donc, Allh vous aimera alors et vous pardonnera vos pchs.)) l Imrn (La Famille dImran), v. 31; et Il a galement dit -Exalt soit-Il- ((Suivez ce que le Messager vous a instaur, et ce quil vous interdit, abstenez-vous en; et craignez pieusement Allh, car Allh est certes dur en punition.)) El Hechr (LExode), v. 7.

Aussi le Prophte -prire et salut dAllh sur lui- a dit : Celui qui mobit aura donc obit Allh, et celui qui me dsobit aura donc dsobit Allh.[13] Et il a dit galement -prire et salut dAllh sur lui- : Tous les membres de ma Nation entreront au Paradis except celui qui refusera! On lui dit: O Messager dAllh, mais qui en refusera?! Il a dit: Celui qui mobit, entrera au Paradis, et celui qui me dsobit, en aura donc refus.[14]

Il est alors obligatoire aux gens de science de transmettre [le savoir] aux gens, de les instruire et de leur expliquer ce qui leur incombe dans la religion. Les tudiants, eux aussi devront prendre exemple sur les savants, suivre leur voie dans la clarification de la vrit et prendre garde de verser dans la discorde, la divergence et le suivi de la passion.

De mme; le commun des musulmans, ils doivent se conformer la vrit, et interroger leurs savants qui leur apprennent la Sounna et leur apprennent la droiture dans la religion dAllh et la vrit. Les musulmans se doivent dtre conformes la religion, et de poser des questions sur ce qui leur posent problme, tel quAllh -Puissance et Majest Lui- a dit ((Demandez donc au gens du rappel si vous ne savez pas.)) An-Nehl (Les Abeilles), v. 43, et El Anbiy (Les Prophtes), v. 7. Et il est galement des hadiths que lon rapporte ce sujet de la part du Messager -sur lui le salut-, ce quil a dit un jour un groupe de gens ayant donn une fetwa sans science: Pourquoi navaient-ils pas demand, puisquils ne connaissaient pas [le sujet]?! Car, certes, le remde lignorance est la question.[15] Et ainsi les savants doivent rpandre la science, propager la Vrit et lclaircir aux gens dans les mosques, dans les assises porte gnrale, la radio et dans la presse, et enfin par tous les moyens propres transmettre la science, parce que les gens en ont grandement besoin. La science consiste dans les paroles dAllh, et celles du Prophte, tout en dvoilant le faux et le mettant en garde.

Et les propos quavait tenu le vertueux cheikh Rab concernant la prdication du cheikh Mouhammed Ibn Abd El Wahhb -quAllh lui fasse misricorde- renferment la vrit. En effet, Allh a accord ses bienfaits ce pays consistant dans cette prdication bnie, qui est une prdication salafie, mais que les ennemis dAllh ont dforme. Ils lappellent wahhabisme. Les hrtiques qui ont commis des normits [lappellent ainsi]; ils sont dgars innovateurs, rpartis en trois catgories: soit des ignorants, soit des gens qui imitent des ignorants. Soit des ignorants, soit des imitateurs dignorants et soit une troisime catgorie qui est celle des suiveurs de leurs passions, qui dsobissent Allh en connaissance de cause! Ceux-l sont les ennemis de la prdication salafie. Trois types dindividu: soit un ignorant, soit un imitateur dignorant et soit un partisan de passion, qui est un fanatique pour sa propre passion, recherchant le gain et dsirant rendre les gens satisfaits de lui en contre partie de sa nourriture et boisson et de sa passion; puisse Allh nous en prserver.

La prdication du cheikh Mouhammed Ibn Abd El Wahhb -quAllh lui fasse misricorde- est une prdication salafie. Il y a suivi le mme chemin que les compagnons -quAllh les agre et les satisfasse, ainsi que leurs suiveurs de la bonne manire. Et les ont suivi dans cette Voie le cheikh de lislam Ibn Teymiyya, Ibn El Qayyim, Ibn Kathr et leur semblables parmi les imams de lislam. Ensuite est venu le cheikh Mouhammed Ibn Abd El Wahhb au douzime sicle hgirien, dans la deuxime moiti du douzime sicle de lhgire. Il sagit dune misricorde de la part dAllh, faite pour les habitants de cette pninsule. Le cheikh leur a mis en vidence le culte lgal que lon se doit de rendre Allh. Il leur a galement clair la vrit de lunicit (tewhd), et la ralit dans laquelle vcurent les polythistes, et la ralit des prdcesseurs de cette Nation. Il leur a de mme clarifi la Voie des pieux prdcesseurs, et les a invits au combat. Il a crit des ouvrages dont Kiteb At-Tewhd (Livre de lunicit), Kechf Ach-Choubouht (Dvoilement des ides spcieuses), et Ath-Thalthet El Ousl (Les trois fondements). Il a crit ces livres afin de dmontrer la vrit aux gens. Ce sont des uvres trop minentes et trs instructives. Il a aussi propag entre eux les livres du cheikh de lislam Ibn Teymiyya, vu le bien quils contiennent, la science et lappel au Livre dAllh et la Sounna de Son Messager -sur lui le salut- quils mettent en exergue.

Ainsi, Allh a beaucoup fait profiter les musulmans par cette prdication salafie. Allh a runit les habitants de cette pninsule autour delle, par la cause de ses soutenants parmi les El Saoud et dautres, du nombre de ceux qui ont triomph la Vrit et sy sont conforms. Ils ont appel la Voie dAllh, et ont soutenu cette prdication. Ils ont fait cela afin de faire triompher la religion dAllh, Son Livre et la Sounna de Son Messager -sur lui la prire et le salut-. Ils sy sont vertus jusqu ce quAllh les ait soutenus et leur ait accord plein de victoires. Allh a ainsi unit autour deux cette pninsule toute entire, de lest louest et du sud au nord, pratiquant la vrit et suivant la charia dAllh, et conformment la droiture dans Sa religion. Lou en soit Allh!

Il est alors une obligation de tenir fortement cette croyance, dappeler les gens envers elle, de la prserver, et de la rpandre entre les gens par la sagesse et avec une bonne mthode; avec douceur, et non avec agressivit et duret; et tout en mettant en vidence les erreurs, les garements, les ides spcieuses par une dmonstration claire, avec gentillesse et sagesse et non avec agressivit et rudesse et non aussi par des mthodes tortueuses; mais en mettant clairement les choses en vidence, et avec une mthode bien claire, avec douceur et sagesse, tel quAllh -Majestueux et Trs-Haut soit-Il- a dit ((Appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur par la sagesse)) An-Nehl (Les Abeilles), v. 125; cela veut dire, avec science: Allh a dit, Son Messager a dit; et tout en mettant les choses chacune sa place ((Et la bonne exhortation. Et discute avec eux de la meilleure faon.)) An-Nehl (Les Abeilles), v. 125. Et le Prophte -prire et salut dAllh sur lui- a dit: Certes la douceur nest jamais dans une chose sans quelle ne lembellisse, et elle nest jamais te dune chose sans quelle ne lenlaidisse.[16] Aussi Allh a dcrit Son Prophte en disant ((Cest par quelque misricorde de la part dAllh que tu as t si doux envers eux!)) l Imrn (La Famille dImran), v. 159.

Il est ainsi un devoir aux prdicateurs dtre clairvoyants et de permettre aux gens de ltre aussi. Ils doivent recourir la douceur, et aux mthodes videntes et claires; prendre garde lagression et la duret, et ne pas faire preuve de fanatisme envers telle ou telle personne.

Nous demandons Allh daider tout le monde acqurir la science bnfique et pratiquer les bonnes uvres, de rformer la situation de tous les musulmans, de leur octroyer la comprhension de la religion, et dtre gouverns par les meilleurs parmi eux; de rformer leur chefs et dassister nos gouverneurs dans ce pays. Nous prions Allh de leur accorder la russite dans toute uvre de bien, de faire triompher la vrit par eux, et de faire quils soient du nombre des guides bien-guids, de rformer leurs conseillers, de les prserver des mauvais conseillers, et dassister le vertueux cheikh Rab pour toute uvre de bien, et de le rcompenser pour son illocution.

Et quAllh prie et salue notre Prophte Mouhammed, sa famille, ses compagnons et leurs suiveurs de la bonne manire jusquau Jour de la Rtribution
.



[1]Lire, pour ce sujet minemment important, notre traduction Le mrite de suivre la Sounna, du vertueux cheikh Mouhammed Bazmoul. NDT.

[2]Le mot Lien est lquivalent formel du terme arabe hebl, cit dans le verset. Les exgtes et les oulmas saccordent dire que ce terme signifie la religion (lislam), le Livre (le Qourn), la Sounna prophtique et aussi le pacte. NDT.

[3]Pour ce sujet, lire notre traduction Lislam, une religion parfaite, un brillant livre de lminent rudit Mouhammed El Amn Ach-Chanqt -quAllh lui fasse misricorde-, NDT.

[4]Allusion ici faite au hadith Un groupe de ma Nation persistera toujours pratiquer la religion dAllh. Ceux qui les abandonnent et sopposent eux ne leur nuiront point; ils y persisteront jusqu ce que vienne lordre dAllh (lHeure), alors quils seront toujours au-dessus des gens. Rapport par Ahmed vol. 4, p. 101, n 17056; et par El Boukhr, dans les vertus, n 3641; et par Mouslim, et cette formule est la sienne, dans Lmirat, n1037, daprs le hadith de Mouwiya -quAllh lagre-.

[5]Allusion est ici faite au hadith Ma Nation se divisera certes en soixante-treize groupes. Seront tous vous au Feu except un. Ils (les compagnons) dirent: Qui est-i, Messager dAllh? Il dit: Cest celui qui suivra ce que moi et mes compagnons suivons. Et dans une autre version, il a dit Cest la communaut.. Rapport par limam Ahmed vol. 2, p. 332, et vol. 3, p. 145; et par Ad-Dram dans As-sounan vol. 2, p. 241, n 2552; et par Abo Dwoud, dans As-sounna, n 4597 et 4596; et par At-Tirmidh dans La foi, n 2642, qui a dit que cest un hadith dont la chane narrative est bonne; et par Ibn Mdja dans Les dissensions, n 3992, 3991 et 3993; et par El Hkim dans El Moustedrak (1/128).

[6]Le dictique ce renvoie ici lArabie Saoudite -quAllh la protge-.

[7]Rapport par Ahmed vol. 3, p. 15293; et par El Boukhr dans Lexgse, n 4905; et par Mouslim dans La bienfaisance, la pit filiale et lthique, n 2584, daprs le hadith de Djbir Ibn Abd Allh -quAllh les agre-.

[8]LArabie Saoudite.

[9]Rapport par Ahmed, vol. 2, p. 296, 306, 488; et par Mouslim, dans Lmirat n 1848, et cette formule est la sienne, daprs le hadith dAbo Houreyra -quAllh lagre-.

[10]Hadith rapport par Ahmed, vol. 2, p. 70; et par Abo Dwoud, dans Les jugements, n 3597; et par El Hkim, vol. 2, p. 27, qui a dit: Ce hadith, sa chane narrative est authentique. Et ils (El Boukhr et Mouslim) ne lont pas rapport., et il est approuv par Ad-Dhahab.

[11]Hadith rapport par At-Tabarn dans El Kabr, vol. 12, p. 388, et dans El Ewsat n 6491. El Moundhir a dit, dans At-Terghb wa At-Terhb, vol. 3, p. 152: Sa chane narrative est trs bonne.

[12]Lire ce sujet notre srie darticles sur le mrite des compagnons, le devoir des musulmans leur gard et lillicit de porter atteinte un deux, disponible sur www.kabyliesounna.com

[13]Rapport par Ahmed, vol. 2, p. 270, n 7243; et par El Boukhr, dans Le combat et lexpdition, n 2957; et par Mouslim dans Lmirat, n 1835, daprs le hadith dAbo Houreyra -quAllh lagre-.

[14]Rapport par Ahmed, vol. 2, p. 361, n 8713; et par El Boukhr dans Le cramponnement au Livre et la Sounna, n 7280, daprs le hadith dAbo Houreyra -quAllh lagre-.

[15]Rapport par Ahmed, vol. 1, p. 330, n 3057; et par Ad-Dram dans ses Sounans, livre de La purification, n 775; et par Abo Dwoud, dans La purification, n 336, et 337; et par Ibn Mdja dans La purification et ses sounans, n 572; et par Ad-Draqotn dans ses Sounans, livre de La purification, vol. 1, p. 191, et 192; et par El Hkim dans El Moustedrak, vol. 1, p. 165 et 187; et il est recueilli dans Sahh Sounan Abo Dwoud, n 364 et 365, daprs le hadith de Djbir Ibn Abd Allh et de Abd Allh Ibn Abbs -quAllh les agre-.

[16]Rapport par Ahmed, vol. 6, p. 112, 125, 171, 206, 222; et par Mouslim, dans La bienfaisance, la pit filiale et lthique, n 2594, daprs le hadith de Âicha -quAllh lagre-.


; 25 Jan 2017 09:43 PM
  #2  
12 Dec 2017, 10:51 AM
 
: Jun 2014
:
: 380

.

« | »



- - -

Powered by vBulletin, Copyright 2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd
Salafi Tasfia & Tarbia Forums 2007-2013