Left Nav Right Nav

Left Container Right Container
 

  Forum Franais

 
  #1  
21 Mar 2018, 01:43 PM
 
: Jun 2014
:
: 380
/L'esprit chevaleresque

L'esprit chevaleresque

Et des stations de ﴾Cest seulement Toi que nous adorons, et cest seulement Toi que nous demandons assistance.﴿ El Ftiha (L'Ouverture), v. 5, se trouve la station de L'esprit chevaleresque
.

Texte de l'Imam et cheikh de l'islam

Ibn Qayyim El Djewziyya

-Puisse Allh lui accorder Sa vaste misricorde!


Extrait de son livre Les sentiers des itinrants, vol., 2, pp. 351-354.


Traduction de:

Abo Fahma 'Abd Ar-Rahmn Ayad

Source: http://kabyliesounna.com/?p=2070

Au Nom dAllh, Le Tout-Misricordieux, Le Trs-Misricordieux

El mouroa (lesprit chevaleresque), est compose sur le schme faola, tire du terme el mar (lhomme), tel quel foutouwwa (juvnilit pieuse), tire delft (jeune) et el incniyya (humanisme), tire del incn (lhomme). Cest pourquoi, son essence ―el mouroa (lesprit chevaleresque)― en est le fait que lesprit soit caractris par les attributs de lhomme avec lesquels il se dmarque de lanimal et du Diable maudit. Car il y a, en fait, dans lesprit [humain] trois facteurs qui sattirent rciproquement: un facteur linvitant sattribuer les caractres du Diable, dont lorgueil, lenvie, la vanit, loppression, le mal, la nuisance, la corruption et la tromperie. Et un autre facteur lappelant au comportement de lanimal. Cest le facteur du dsir. Et un facteur qui linvite aux caractres de lAnge, tels que la bienfaisance, le conseil, le bien, la science et lobissance [ Allh].

Ainsi, lessence de lesprit chevaleresque (el mouroa) consiste dans la haine des deux premiers facteurs; et dans la satisfaction du troisime facteur (le facteur anglique). Par consquent, le manque ou linexistence de lesprit chevaleresque, cest de se laisser aller avec les deux facteurs, cits premirement, daller dans le sens de leur tentation, o quelle soit.

De ce fait, lhumanisme, lesprit chevaleresque et la pieuse juvnilit versent tous dans la dsobissance ces deux facteurs, et dans la satisfaction du troisime facteur, comme un des pieux prdcesseurs dit : Allh a cr les Anges en tant que raisons sans dsir (sensuel). Et Il a cr les btes en tant que dsir sans raisons. Et Il a cr le fils dAdam en lequel Il a conu la raison et le dsir. Ainsi quiconque dont la raison prend le dessus sur le dsir, se joint aux Anges; et quiconque dont le dsir prend le dessus sur la raison se joint aux btes!

Cest pourquoi il est dit concernant le terme del mouroa que cest la suprmatie de la raison sur le dsir.

Quant aux fouqah (juristes musulmans), ils ont dlimit ce terme en disant que cest dutiliser ce qui rend beau et joli, et de dlaisser ce qui salie et enlaidie.

Dautres ont dit quel mouroa, est de se parer de tout bon comportement; dviter tout mauvais comportement. Par l, lessence de lesprit chevaleresque (el mouroa), consiste viter la bassesse et les turpitudes, dans les paroles, le comportement et les actes.

Ainsi, lesprit chevaleresque typique de la parole, consiste dans sa douceur, sa bont et sa tendresse; cest den accueillir les fruits avec facilit et aisance. Et lesprit chevaleresque typique du comportement consiste traiter autant le bien-aim et le mal-aim avec largeur et dtente. Et lesprit chevaleresque typique de largent, est de faire en sorte de le dpenser dans ses lieux lous tant par la raison, lusage et la religion. Et lesprit chevaleresque typique du renom, cest de le dispenser pour le besogneux. Et lesprit chevaleresque typique de la bienfaisance est de la prcipiter avec aisance, la dispenser tout en ne la considrant point lors de la pratique; et, de loublier aprs lavoir pratique. Ceci est lesprit chevaleresque propre la libralit.

Tandis que lesprit chevaleresque typique du dlaissement, celui-ci consiste dlaisser la dispute, le reproche, la rclamation et la polmique, de mme que de ne pas considrer le dfaut sagissant dans ce quon lse de ton droit; et de laisser de le revendiquer. De plus, il faut ne pas faire attention aux trbuchements des gens, voire il faut leur faire signe que tu ne sais rien daucun faux-pas fait par un parmi eux. Et il faut galement rvrer lain, garder le respect de lhomologue et prendre soin de lthique du petit.

Et el mouroa (lesprit chevaleresque) comporte trois degrs:

Le premier degr: lesprit chevaleresque envers soi-mme. Il sagit de sobliger ce qui rend beau et joli, dlaisser ce qui salie et enlaidie, afin que cela devienne une proprit spirituelle solennelle. De la sorte, celui qui veut faire une chose dans son intimit et sa solitude, il devra en prendre possession en public. Ainsi ne dvoilera-t-il pas sa nudit quand il est seul; et ne rotera pas faisant un son dsagrable tant quil peut le faire silencieusement; et ne laissera pas mettre des gaz audibles alors quil peut le faire de manire inaudible; et ne se donnera pas manger avidement quand il est seul. En somme, il ne devra pas faire en cachette ce quil lui procurera la honte sil le faisait solennellement, except ce que la religion et la raison ninterdisent pas et ne se fait quen secret, tel que de faire le rapport conjugal et de faire ses besoins et autres.

Le deuxime degr: lesprit chevaleresque envers les gens. Il sagit de pratiquer avec eux les rgles dthique, la pudeur et le bon comportement. Lhomme lesprit chevaleresque ne doit pas leur montrer un air que lui il dteste que quelquun le lui montre. Et quil fasse que les gens soient comme un miroir pour lui. Ainsi toute chose quil dteste et le rvulse, parole, acte ou comportement, quil la dserte! Et toute chose quil aime et lestime bonne, quil la fasse!

Le dtenteur dune telle clairvoyance tire en fait profit de tout homme quil frquente et accompagne, quil soit parfait ou imparfait, ayant un bon ou un mauvais comportement; autant celui qui soit priv desprit chevaleresque que celui qui le dtient avec profusion.

Au fait, beaucoup de gens apprennent se munir de cet esprit et des bons caractres en les tirant de ceux qui sont entachs de leurs contraires, tel que cela a t rapport dun certain grand homme, qui possdait un esclave ayant un mauvais comportement, rude et dur, et qui dans la ralit ne lui convenait pas, puis un jour, quand on la interrog sur cela, il a rpondu en disant : Jtudie sur lui les nobles caractres! Ceci saccomplit en apprenant les nobles caractres en contrepartie de ses caractres lui; et se fait galement en exerant lesprit laccompagner et cohabiter avec lui tout en patientant sur lui.

Le troisime degr: lesprit chevaleresque envers le Vrai - Lui la Puret!-. Et ce par le fait dtre pudique lgard de Son regard envers toi, et eu gard de la Connaissance quIl a de toi tout instant et chaque soupire, de mme quen rformant les tares de ton me autant que faire se peut. Car Il la achete de toi. Or, toi, tu dois viser remettre le dpt achet, et percevoir le cot, en contre partie. Mais, ne fait, certainement pas preuve desprit chevaleresque que tu le remettes entach de tares, tout en percevant le prix de revient entirement! Aussi, tu te dois de considrer la faveur quAllh ta fait pour rformer ces tares, que cest Lui qui en est Garant, et non toi! Ainsi ta pudeur envers Lui te fera passer des squelles de ta nature
.

Enfin, tu dois te proccuper de rparer tes tares spirituelles au lieu de te tourner vers les dfauts des autres; regarder clairement la vrit, au lieu de contempler tes actes et ta pit
!


; 21 Mar 2018 02:01 PM
  #2  
25 Mar 2018, 11:29 AM
 
: Sep 2014
: 415

.
  #3  
29 Mar 2018, 07:01 AM
 
: Jun 2014
:
: 380

.

« | »



- - -

Powered by vBulletin, Copyright 2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd
Salafi Tasfia & Tarbia Forums 2007-2013