Left Nav Right Nav

Left Container Right Container
 

  Forum Franais

 
  #1  
15 Mar 2018, 02:25 PM
 
: Jun 2014
:
: 380
Le soufisme dans la Balance du Livre et de la Sounna

Le soufisme dans la Balance du Livre et de la Sounna


D la plume de son Eminence
Le cheikh Mouhammed Ibn Djaml Zeino

-Puisse Allh lui faire misricorde!-

Traduit de l'arabe par

Abo Fahma 'Abd Ar-Rahmn Ayad

Source: http://kabyliesounna.com/?p=2055

Au Nom dAllh, Le Tout-Misricordieux, Le Trs-Misricordieux

Certes, la Louange est Allh, nous Le louons, implorons Son Secours et Lui demandons le Pardon. Nous nous protgeons par Allh contre le mal de nos propres mes et contre les maux engendrs par nos mauvaises actions. Celui quAllh guide, nul ne pourra lgarer, et celui quIl gare, nul ne pourra le guider. Et jatteste quil ny a point dador part Allh, Seul sans aucun associ, et jatteste que Mouhammed est Son serviteur et Messager.

Le soufisme sest rpandu dans le Monde Musulman, et les gens se sont diviss son sujet en deux groupes: sympathisant et opposant. Dans un pareil cas, comment le musulman pourrait-il en connatre la vrit? Serait-il du ct des sympathisants avec les soufis, et prendra-t-il part avec eux? Ou serait-il du ct des opposants aux soufis et les vitera-ils? Pour en prendre connaissance, il est oblig de se rfrer au Livre et la Sounna authentique, par mise en pratique de la Parole dAllh -Trs-Haut- soit-Il ﴾Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le Allh et au Messager!﴿ An-Nic (Les Femmes), v. 59.[1]

Lislam na pas connu le nom de soufisme lpoque du Messager -prire et salut dAllh sur lui-, de ses compagnons et de ceux qui les ont suivis. Mais plus tard est venu un groupe dasctes portant des vtement en laine (sf), et sest donn ce nom. On dit aussi que ce nom est tir du mot sofia signifiant: la sagesse, quand les livres de la philosophie grecques ont t traduits. Nanmoins, le mot ne tire pas de saf (puret en arabe, ndt.), tel que daucuns le prtendent. Car lannexion saf, est saf, et non sf (soufi). Dans ce rapport, Abo El Hacn An-Nedw dit dans son ouvrage rabbniyya l rahbniyya (Divinisme et non rabbinisme) : Ah sils navaient pas dit sfiyya (soufisme), mais tezkiya (purification), tel quAllh -Trs-Haut- a dit ﴾leur enseigner le Livre et la Sagesse, et les purifie.﴿ El Baqara (La Vache), v. 129. Car lapparition de ce nom nouveau a divis les musulmans.

Je dis: il ny a pas de purification dans le soufisme. Bien au contraire, il y a de lassociation (chirk), de lostentation et de lopposition aux enseignements de lislam. Toutefois, il se peut que le premier soufisme soit diffrent du soufisme recul, dans lequel les hrsies se sont beaucoup plus propages que dans lancien; or, le Messager -prire et salut dAllh sur lui- a fermement mis en garde aux hrsies en disant : Halte aux innovations religieuses! Car toute innovation religieuse est hrsie, et toute hrsie est garement! [2]

Ceci dit, il est de lquit de mettre les prceptes du soufisme dans la balance de lislam, afin de voir sil en est proche ou loin:

1. Le soufisme dispose de plusieurs voies telles que la tidjniyya, la qdiriyya, la nqchabandiyya, la chdhiliyya, et la rifiyya et autres confrries ou ordres dont tout un chacun se rclame tre dans la vrit, et que les autres sont dans le faux. Nanmoins, lislam prohibe la division; Allh quIl soit -Trs-Haut- dit ﴾et ne soyez pas parmi les associateurs, parmi ceux qui ont divis leur religion et sont devenus des sectes, chaque parti exultant de ce quil dtient.﴿ Ar-Rom (Les Romains), v. 31-32.

2. Dans le soufisme, on invoque autre quAllh, tels que les Prophtes, les Allis, les morts ainsi que les vivants; on dit! : O Messager dAllh! Secours et renfort!, et, Messager dAllh, cest sur toi que lon compte! Cependant, Allh interdit dinvoquer qui que ce soit hormis Lui, et considre ceci comme tant un acte de polythisme, en disant ﴾et ninvoque pas, en dehors dAllh, ce qui ne peut te profiter ni te nuire. Et, si tu le fais, tu seras alors du nombre des injustes.﴿ Yonous (Jonas), v. 106; et les injustes sont les polythistes. De plus, le Prophte -prire et salut dAllh sur lui- dit : Linvocation, cest de ladoration. [3]

Linvocation est une adoration, comme la prire. Elle nest pas autorise dtre voue autre quAllh, mme sil sagit dun Messager ou dun Allie, car cela fait partie de la grande association qui rend les uvres nulles, et fait que son auteur demeure ternellement en Enfer.

3. Dans le soufisme, on croit quil existe des abdl[4], des aqtb[5] et des Allis auxquels Allh a accord ladministration et la disposition des choses [dans le cosmos]; pourtant, Allh -Trs-Haut- cite la rponse des polythistes quand ils les a interrogs ﴾et qui administre tout? Ils diront :Allh!﴿ Yonous (Jonas), v. 31. Et les soufis se dirigent vers autre quAllh lors de la survenue des calamits, quoiquAllh dit ﴾Et si Allh fait quun malheur te touche, nul autre que Lui ne peut lenlever. Et sIl fait quun bonheur te touche, cest quIl est certes Omnipotent.﴿ El nm (Les Bestiaux), v. 17; et informant des paens de lpoque antislamique, quand les afflictions advenaient parmi eux, Allh dit ﴾Puis quand le malheur vous touche, cest Lui que vous implorez haute voix.﴿ An-Nehl (Les Abeilles), v. 53.

4.Certains soufis croient au panthisme (wihdt el woudjod). Pour eux, il ny a pas de crateur, ni de crature. On est tous crature et dieu! Leur gourou, Ibn Arab, enterr Damas, dit ce sujet:

Le serviteur est Seigneur, et le Seigneur est serviteur!

Je ne sais qui est responsable de ses actes?

Si tu dis: serviteur, ceci est vrit,

Ou que tu auras dit: Seigneur, comment serait-il responsable de ses actes?!

Les conqutes mecquoises, dIbn Arab

5. Le soufisme appelle lasctisme dans la vie et labandon de ses moyens et du djihd, alors quAllh -Trs-Haut soit-Il- dit ﴾Et recherche travers ce quAllh ta donn la Demeure dernire. Et noublie pas ta part en cette vie.﴿ El Qaas (Les Rcits), v. 77, et Il dit aussi ﴾Et prparez [pour lutter contre eux] tout ce que vous pouvez comme force ﴿ El nfl (Le Butin), v. 60.
6. Le soufisme accorde le degr dihcn (excellence ou perfection) ses cheikhs (matres). Il demande aux disciples dimaginer leur matre quand ils font le rappel dAllh, mme dans leur prire! Au fait, javais un prochain, je lai vu un jour poser devant lui lors de sa prire la photo de son matre! Or le Messager dAllh -prire et salut sur lui- dit : El ihcn (lexcellence ou la perfection), est que tu adores Allh comme si tu le voyais; et, puisque tu ne le vois pas, Lui, Il te voit. [6]

7. Le soufisme prtend que ladoration dAllh ne saccomplit pas par peur de Son Enfer, ni par envie de Son Paradis. Ils citent comme argument la parole de Rbia El Adawiyya : O Allh! Si je Tadorais par peur de Ton Enfer, brle-moi dedans; et si je Tadorais par convoitise de Ton Paradis, prive-moi dy entrer! Je les ai aussi entendu un jour chanter les paroles de Abd El Ghan An-Nbouls : Quiconque adorait Allh par peur de Son Enfer, a donc ador lEnfer; et quiconque adorait Allh recherchant le Paradis, a donc ador le btyle! Pourtant, Allh -quIl soit Trs-Haut- loue les Prophtes qui linvoquent par envie et crainte, Il dit ﴾Ils concouraient au bien et Nous invoquaient par esprance et par crainte﴿ El nbiy (Les Prophtes), v. 90. Aussi, Allh- Trs-Haut soit-Il- Sadresse Son Noble Messager en disant ﴾Dis : Je crains, si je dsobis mon Seigneur, le chtiment dun Jour terrible.﴿ El nm (Les Bestiaux), v. 15.

8. Les soufis autorisent la danse, le tambour et le rappel (dhikr) haute voix; alors quAllh -Trs-Haut- dit ﴾Les vrais croyants sont ceux dont les curs frmissent quand on mentionne Allh.﴿ El nfl (Le Butin), v. 2. Et tu les vois faire le rappel en prononant seulement le Nom Allh, jusqu ce quils arrivent scander ah ah, nonobstant que le Prophte -prire et salut dAllh sur lui- dit : La meilleure formule de rappel est l ilha illa Allh (nul nest digne dtre ador hormis Allh). [7] De mme, hausser la voix lors du rappel et de linvocation est dconseill vu la Parole dAllh -Trs-Haut- ﴾Invoquez votre Seigneur en toute humilit et recueillement et avec discrtion. Certes, Il naime pas les transgresseurs.﴿ El Arf, v. 55; Il naime pas les transgresseurs dans linvocation, qui invoquent par mgarde et en levant la voix. Cit par Tefsr el djlleyn. Aussi, le Messager -prire et salut dAllh sur lui-, quand il entendait ses compagnons lever leur voix, il leur disait : O; gens, soyez doux envers vous-mmes, car vous ninvoquez certainement ni un sourd ni un absent; vous invoquez un Audient qui est proche; et Il est avec vous. [8] Le sens d Il est avec vous. est: vous entend, vous vois et connais vos votre tat.

Les soufis mentionnent les noms de vin et divresse. Leur pote Ibn El Frid dit:9.

Nous avons bu du vin en citant le bien-aim,

Nous nous en sommes enivrs avant mme que le raisin ne soir cr!

Et je les ai galement entendu une fois chanter, dans la mosque!

Donne le ver de vin!

Et arrose-nous dans les coupes!

Je dis: Les soufis nont pas la honte de citer les noms de vin dans la Maison dAllh (mosque), qui est btie pour voquer Allh, et non pour mentionner les noms de vin interdit. Et, Allh -Trs-Haut- dit ﴾O les croyants! Certes, le vin, le jeu de hasard, les pierres dresses, les flches de divination ne sont quune abomination, uvre du Diable. Ecartez-vous en, afin que vous russissiez.﴿ El Mida (La Table), v. 90.

10. Les soufis font des cajoleries en citant des noms de femmes et de garons lors des assises de rappel. Ils rptent le mot damour, dardeur et de passion; ainsi que les noms de Leyla et Souaad et autres! Cest comme sils sont dans une scne de musique, o ils dansent et voquent le vin tout en applaudissant et hurlant. Sachant que lapplaudissement en est une des habitudes des polythistes et de leur adoration; Allh -Trs-Haut- a dit ﴾Et leur prire, auprs de la Maison, nest que sifflement et battements de mains﴿ El nfl (Le Butin), v. 35.

11. Les soufis, dans leurs rappels (adhkr), ils utilisent le tambour: la flte du Diable. En effet, un jour Abo Bakr entra chez sa fille Aicha, et, trouvant deux fillettes frappant du tambour, il leur dit par deux fois: Flte du Diable! Sur ce le Prophte -prire et salut dAllh sur lui- lui dit : Laisse-les, Abo Bakr, elles sont dans un jour dad. [9] De ce fait, le Messager -sur lui le salut- a effectivement confirm le dire dAbo Bakr [ayant nomm le tambour la flte du Diable], mais il la inform, que dans un jour dad, il est permis aux filles de lutiliser. Toutefois, il nest pas attest que les compagnons et leurs suiveurs se sont servis du tambour dans leurs rappels, mais cen est plutt une des hrsies des soufis, que le Prophte -prire et salut sur lui- a formellement mises en garde par son dire : Celui qui fait une uvre ne faisant pas partie de notre ordre sera rejete! [10]

12. Certains soufis se frappent par une barre de fer en scandant : O grand pre! Ainsi les diables viennent eux pour les aider dans leur acte, car ils venaient de demander secours autre quAllh. La preuve en est la Parole dAllh -quIl soit Trs-Haut- ﴾Et quiconque saveugle (et scarte) du rappel du Tout-Misricordieux, Nous lui dsignons un diable qui devient son compagnon insparable. Ils (les diables) dtournent certes [les hommes] du droit chemin, tandis que ceux-ci sestiment tre bien guids.﴿ Az-Zoukhrouf (LOrnement), v. 36. Et certains ignorants pensent que cet acte fait partie des prodiges, bien que lauteur peut tre un pervers ayant abandonn la pratique de la prire. Et comment le considrons-nous comme prodige, alors que cet auteur a demand secours autre quAllh en criant : O grand pre! . Voire, cen est de lassociation (chirk) et de lgarement, quAllh a dsign par Sa Parole ﴾Et qui est plus gar que celui qui invoque en dehors dAllh celui qui ne saura lui rpondre jusquau Jour de la Rsurrection?﴿ El hqf, v. 5. Cen est galement un tranement de lauteur dans le chemin de lgarement, aprs quil se lait volontairement choisi, Allh -Trs-Haut- dit ﴾Dis : Celui qui est dans lgarement, que le Tout-Misricordieux prolonge sa vie﴿ Meryem (Marie), v. 75.

13. Les soufis ont plusieurs voies ou confrries telles que la tidjniyya, la chdhiliyya, la nqchabandiyya et autres. Lislam, par contre, est une voie unique. La preuve en est le hadith dIbn Mesod -quAllh lagre- quand il a dit : Le Messager dAllh -prire et salut dAllh sur lui- nous traa une ligne par sa main puis dit : Celle-ci est le chemin dAllh, tout droit , ensuite il nous traa dautres lignes sur les deux cts droit et gauche, et dit Celles-ci sont dautres chemins; il ny en a pas un o le diable ny prend place et y appelle les gens! Puis il rcita Sa Parole -Trs-Haut soit-Il- ﴾ Et voil Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc; et ne suivez pas les sentes qui vous cartent de Sa Voie! Voil ce quIl vous enjoint. Ainsi atteindrez-vous la pit.﴿ El nm (Les Bestiaux), v. 153. [11]

14. Les soufis prtendent au dvoilement et la connaissance de lInconnaissable (el gheyb)! Mais le Qourn les dment en disant ﴾Dis : Nul de ceux qui sont dans les cieux et sur la terre ne connat lInconnaissable, part Allh﴿ An-Neml (Les Fourmis), v. 65, et le Prophte -prire et salut dAllh sur lui- a dit : Nul ne connat lInconnaissable hormis Allh. [12]

15. Les soufis prtendent quAllh a cr le Prophte Mouhammed de Sa Lumire, et que de la lumire de ce dernier, Il a cr toute chose; pourtant le Qourn les infirme ﴾Dis : Je ne suis en fait quun humain comme vous, On me rvle que votre Ador est un Ador unique!﴿ El Kehf (La Caverne), v. 110, et Il y a aussi Sa Parole -Trs-Haut-, concernant la cration dAdam ﴾Quand ton Seigneur dit aux Anges : Je vais crer dargile un tre humain ﴿ Sd, v. 71. Quant au hadith : La premire chose quAllh a cre est la lumire de ton Prophte, Djbir. , il est invent et faux.

16. Les soufis prtendent quAllh a cr le bas monde pour Mouhammed -prire et salut dAllh sur lui-, mais le Qourn les dment en disant ﴾Je nai certes cr les djinns et les hommes que pour quils Madorent!﴿ dh-Dhriyt (Les Vents qui parpillent), v. 56. Le Qourn sest galement adress au Messager -prire et salut sur lui- par ces termes ﴾Et adore ton Seigneur jusqu ce que la mort te survienne!﴿ El Hidjr, v. 99.

17. Les soufis prtendent voir Allh ici-bas! Cependant, le Qourn les rfute, quand Allh a dit sur la langue de Moc -sur lui le salut- ﴾ O mon Seigneur, montre-Toi moi pour que je Te regarde! Il dit : Tu ne Me verras pas﴿ El Arf, v. 143. Dans ce sens, El Ghazl a mentionn une anecdote dans son livre Ihy oulom ad-dn (Revivification des sciences de la religion), chapitre Rcit des amoureux et leurs dvoilements , rapportant ceci : Un jour Abo Tourb dit: Si tu voyais Abo Yazd! Ainsi son ami lui dit: Jai vu Allh Trs-Haut, et cela me suffit pour ne pas voir Abo Yazd! Sur ce Abo Tourb lui rpondit : Malheur toi! Tu te laisses tromper par le fait de voir Allh -Puissant et Majestueux-? Si tu avais vu une seule fois Abo Yazd (El Bistm), cela aurait t plus bnfique pour toi que de voir Allh soixante-dix fois! Puis El Ghazl a dit : De tels dvoilements, le croyant ne devrait pas les nier. [13] !!

Je dis: Il est plutt un devoir pour le croyant de les nier. Car ce sont des mensonges et une mcrance opposs au Qourn, au hadith et la raison.

18. Les soufis prtendent voir le Messager -sur lui la prire et le salut-, ici-bas, ltat dveil. Nanmoins, le Qourn les infirme en disant ﴾Derrire eux, cependant, il y a une barrire, jusquau Jour o ils seront ressuscits!﴿ El Mouminon (Les Croyants), v. 100. Cela veut dire quil y a devant eux une barrire interpose entre eux et le retour au bas monde jusquau Jour de la Rsurrection. De plus, il ne nous est pas parvenu [dans aucune narration] quun parmi les compagnons a vu le Prophte -prire et salut sur lui- dans lveil. Les soufis seraient-ils alors meilleurs que les compagnons et autres? Exalt soit Allh! Ceci nest quun norme mensonge.

19.Les soufis prtendent acqurir la science directement dAllh, sans lintermdiaire du Messager -prire et salut sur lui-. Ils disent : Mon cur ma inform daprs mon Seigneur! Ibn Arab, enseveli Damas, a dit dans son livre El fous (Les essences des sagesses) : Il y a des ntres le supplant du Messager, qui prend le jugement de lui -prire et salut dAllh sur lui-, ou suivant leffort dinterprtation, quil a aussi tabli comme fondement; et il se trouve des ntres, qui prend dAllh et qui soit Son supplant!

Je dis: Ces paroles sont fausses. Elles sopposent au Qourn qui stipule quAllh a envoy Mouhammed -sur lui le prire et le salut-, afin de transmettre aux gens les commandements dAllh. Allh -quIl soit Trs-Haut- dit ﴾Derrire eux, cependant, il y a une barrire, jusquau Jour o ils seront ressuscits!﴿ El Mida (La Table), v. 67. Cela tat, il nest possible en aucun cas personne de recevoir immdiatement dAllh. Loppos est un mensonge, une imposture. Puis, lhomme, certes, ne peut tre un supplant dAllh, parce quAllh nest jamais absent, pour que nous Le remplacions. Au contraire, cest bien Lui qui garde notre famille, quand nous sommes absents et voyageons. Il est ainsi parvenu dans un hadith authentique : O Allh! Tu es le Compagnon dans le voyage, le Supplant auprs de la famille. [14]

20. Les soufis clbrent les anniversaires du Prophtes -sur lui le salut- sous le nom dassise de prire sur le Prophte- sur lui le salut-, alors que pratiquement, ils sopposent ses enseignements. Cela quand ils lvent leurs voix dans le rappel (dhikr), les chansons et les pomes contenant en plus de lassociation (chirk) franche! Je les ai une fois entendu dire en sadressant au Messager -prire et salut dAllh sur lui-:

Secours, dtenteur de limmense honneur, secours!
O metteur de lumires dans lunivers! Secours!

O Messager dAllh, dissipe notre affliction!

Jamais affliction ne te voit sans quelle ne se dissipe!

Je dis: Lislam nous oblige de croire que Seul Allh met la Lumire dans lUnivers; et seulement Lui dissipe les afflictions.

21. Les soufis partent en voyage pour visiter les tombes et se faire bndiction par les morts qui y sont enterrs, de mme quen tournant autour, en gorgeant des btes tout prs delles, ou en les invoquant en dehors dAllh, sopposant ainsi la parole du Prophte -sur lui la prire et le salut- : On ne voyage [en guise de visite des mosques], que pour en visiter trois: la Mosque sacre ( la Mecque), ma Mosque-ci, et la Mosque Extrme (de Jrusalem). [15]

22. Les soufis tiennent aveuglment leurs matres, quitte sopposer la Parole dAllh et de Son Messager. Or, Allh -Trs-Haut- dit ﴾O vos qui avez cru! Ne devancez pas Allh et Son Messager!﴿ El Houdjourt (Les Chambres), v. 1; et le Prophte -prire et salut sur lui- dit : Point dobissance personne dans la dsobissance Allh! Lobissance nest en fait que dans la bienfaisance.[16]

23. Les soufis se servent des talismans[17], des lettres et des chiffres pour pratiquer la consultation (istikhra), de mme que lusage damulettes et de houdjoub[18] et autres, alors que cela fait certes partie de la magie, quAllh nous en protge!

Je dis: Pourquoi comptent-ils les noms des deux poux dans la consultation, ainsi que dautres hrsies, et dlaissent-ils linvocation propre la consultation (istikhra), rapporte dans lAuthentique dEl Boukhr, et que le Prophte -sur lui le salut- apprenait ses compagnons au mme titre quil leur apprenait une sourate du Qourn. Il dit -prire et salut sur lui- : Quand lun de vous dcide dentreprendre une affaire, quil accomplisse deux units de prire en dehors de la prire obligatoire, puis quil dise : O Allh ! Je Te consulte de par Ta Science, je Te demande de men accorder la capacit de par Ton Omnipotence, et je Te demande de Ton immense grce. Tu es certes Puissant et je ne suis pas puissant. Tu sais et je ne sais pas. Tu est le Trs-Savant des choses inconnaissables! O Allh ! Si tu sais que cette affaire est bienfaisante pour moi, dans ma religion, ma vie, et mon avenir, prdestine-la moi donc et facilite-la moi, puis bnis-la moi ! Et si tu sais que cette affaire est malfaisante pour moi, dans ma religion, ma vie et mon avenir, dtourne-la de moi donc, dtourne-moi delle et prdestine-moi le bien o quil soit, puis en rends-moi satisfait . [19]

24. Les soufis ne se limitent pas aux formules de prire (loges) pour le Messager, rapportes daprs lui -prire et salut dAllh sur lui-, mais ils inventent des prires contenant de lassociation franche (chirk sarh), que celui pour lequel ils les font nadmets jamais. Au fait, jai une fois lu dans un livre intitul Afdal assalawt (Les meilleures prires), crit par un cheikh libanais soufi ceci : O Allh! Prie sur Mouhammed jusqu ce que Tu fasses de lui lunicit et le subsistant par lui-mme et le subsistant des cratures!

Je dis: lunicit (el ahadiyya) et la subsistance par soi-mme et dautrui (el qayyomiyya) en sont des Epithtes et des Noms propres Allh[20]. Et aussi dans louvrage Dlil el khayrt (Les preuves des biens), il y a des prires hrtiques quAllh et Son Messager -prire et salut sur lui- nadmettent pas.

Voil frre musulman, tu as vu maintenant que le soufisme est trs loin de lislam, aprs que tu ais aperu ses croyances et ses uvres dans la balance de lislam. La raison saine aussi refuse ces hrsies qui font tomber dans lassociation et la mcrance.
O Allh! Montre-nous la vrit en tant que telle, accorde-nous son suivi et rends-la aimable nous; et montre-nous le faux en tant que tel, accorde-nous son vitement, et rends-le dtestable nous; et quAllh prie sur Mouhammed et sa famille et les salue!

.

[1]Ndt. Tous les versets et hadiths contenus dans cette ptre ne sont que des traductions de sens. Ainsi les formules Allh a dit, le Messager a dit renvoient uniquement aux Textes darrive (T. A.).

[2]Hadith rapport par At-Tirmidh, et la jug bon et authentique.

[3]Hadith rapport par At-Tirmidh, et la jug bon et authentique.

[4]Ndt. Pluriel de bdl, signifiant dans la conception soufie homme alli dAllh dtenant lordre des choses; qu chaque fois quun meurt, un autre le remplace, do laction de bdla qui veut dire remplacer.

[5]Ndt. Pluriel de Qotb ayant chez les soufis le sens dhomme alli dAllh auquel reviennent les grandes dcisions dans lunivers!

[6]Hadith rapport par Mouslim.

[7]Hadith jug bon, rapport par At-Tirmidh.

[8]Hadith rapport par Mouslim.

[9]Hadith rapport par El Boukhr.

[10]Hadith rapport par Mouslim.

[11]Hadith authentique, rapport par Ahmed et An-Nac.

[12]Hadith jug bon, rapport par At-Tabarn.

[13]Voir El Ihy, vol. 4, p. 365. [QuAllh nous prserve de lgarement! Ndt.]

[14]Hadith rapport par Mouslim.

[15]Hadith unanimement jug authentique.

[16]Hadith unanimement jug authentique.

[17]Ndt. Lire au sujet de lusage des talismans, ma traduction de la fetwa de lImam Ibn Bz Le jugement religieux concernant le port des amulettes (gris-gris) et des talismans , disponible sur: http://kabyliesounna.com/?p=1747

[18]Ndt. Genre de talismans en papier, en tissu ou en peau, etc.

[19]Hadith rapport par El Boukhr.

[20]Ndt. Lire ce sujet ma traduction de lptre de lrudit Abd Ar-Rahmn As-Sd Les-Plus-Beaux-Noms dAllh et leurs sens, disponible sur: http://kabyliesounna.com/?p=1697


; 16 Mar 2018 09:52 AM
  #2  
25 Mar 2018, 11:26 AM
 
: Sep 2014
: 415

.
  #3  
29 Mar 2018, 07:02 AM
 
: Jun 2014
:
: 380

.

« | »



- - -

Powered by vBulletin, Copyright 2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd
Salafi Tasfia & Tarbia Forums 2007-2013