Left Nav Right Nav

Left Container Right Container
 

  Forum Franais

 
  #1  
16 Jan 2015, 03:40 PM
 
: Jun 2014
:
: 380
Eloges faits par l'honorable cheikh Lazhar de l'rudit Rab El Medkhal'

- -
Eloges faits par le vertueux cheikh Lazhar Senigra de
lillustre rudit cheikh
Rab Ibn Hd El Medkhal

-Qu'Allh les prserve-


Traduits par
Abo Fahma Abd Ar-Rahmn El Bidj



La Louange est Allh, Le Seigneur des mondes ; et que la prire et le salut soient sur Mouhammed, sur sa famille ainsi que tous ses compagnons, sans exception.

Aprs cela, ceci est une rponse une question au sujet du statut de lillustre rudit, le vnrable cheikh combattant Rab Ibn Hd El Medkhal -quAllh le prserve-, donne par le vertueux cheikh Lazhar Senigra -quAllh le garde-, et ce, lors dune confrence quil avait dispense dans la ville de Bjaia, le 05 Rab El Awwel 1436 (27/12/2014) sous le titre Le droit du Prophte Elu prire et salut dAllh sur lui .

Le cheikh -quAllh le prserve- a rpondu en disant : Le cheikh (Rab) na pas besoin dtre prsent. Car si je donne une prsentation de lui, cela voudrait dire quil y a un problme. Des gens comme vous ignorent les savants de la Sounna ? Je ne pense pas ! Donc le questionneur a dit quil voudrait quon lui parle du cheikh Rab -quAllh le garde et lassiste-, ainsi que dautres parmi ses frres savants appartenant aux Gens de la Sounna et du Groupe.

En vrit, ces savants font partie des illustres rudits quon doit connatre et ne pas ignorer, notamment ces Imams qui sont en fait devenus trs distingus chez les Gens de la Sounna. Allh -Majestueux et Trs-Haut soit-Il- a fait triomph sa religion par eux. Allh -Bni et Trs-Haut- a fait quils soient tels des pines dans les gorges1 des contradicteurs de Sa Voie ; de ceux qui portent atteinte la Sounna de Son Prophte. Et il suffit comme gard et honneur cet Imam [cheikh Rab], quil ait reu lattestation dhonorabilit [tezkiya] de la part des Imams de lislam et des grands savants suivis de faon consensuelle par les Gens de la Sounna cette poque, tels que le cheikh Ibn Bz, le cheikh El Elbn et le cheikh Ibn Outheymn -quAllh Majest Lui leur fasse tous misricorde-, et aprs ceux-ci, il a eu aussi la mme attestation de nombre dautres rudits parmi les vivants, dont le dernier lui avoir dcern une telle tezkiya et avoir adress des paroles trs logieuses son gard est le cheikh Slih El-Louheydn. Ce cheikh respectueux et trs respectable, sounni et dfenseur de la Sounna et de la Voie de ses partisans.

Il vous suffit de savoir que ces loges [en faveur du cheikh Rab] proviennent de la part des Imams vers lesquels sadressent les Gens de la Sounna au Levant et au Couchant. Et nous, notre croyance au sujet de nos savants par rapport cette question est conforme la Sounna. Nous ne croyons pas tel que le font les Gens des hrsies et des passions [Ehlou-l bida wel-ahw] ; nous ne croyons pas quils sont infaillibles ; et nous ne croyons pas non plus que la rfrence en science (islamique) se restreint eux seulement. Notre rfrence scientifique est attribue tous les savants des Gens de la Sounna, o quils soient et partout o ils se trouvent.

Une fois on avait interrog sur ce point lminent rudit, critique et discernant, Slih El Fewzn -quAllh Trs-Haut le prserve vivant et mort-, il y a l une rponse trs juste donne par cet Imam, le questionneur a dit : La rfrence scientifique est-elle seulement tire du comit des grands savants et du comit permanent [dArabie] ? Sachant quil y est membre. Le cheikh -quAllh le garde- a dit : la rfrence scientifique se tire de tout savant parmi les savants des Gens de la Sounna, o quils soient et o quils se trouvent, non seulement au comit permanent ni au comit des grands savants. Alors reconnaissez vos savants leur mrite ! Et placez les gens leurs vraies places ! Car cen est certes la conduite de votre Prophte -sur lui la prire et le salut-.

Il suffit galement comme honneur de la part dAllh ce cheikh le fait que les Imams confirms laient accrdit, et aussi lattestation, trs belle, du cheikh El Elbn -quAllh Trs-Haut lui fasse misricorde- en faveur du cheikh Rab, quil est vritablement le porteur de ltendard du crdit et du discrdit cette poque. Etre le porteur de ltendard du crdit et du discrdit cette poque, une telle attestation provenant de cet Imam au profit de cet rudit constitue une preuve quil a combattu dun norme combat dans ce domaine (c'est--dire quil a combattu par la science les hrsies et les hrsiarques NDT).

Effectivement, Allh -Majestueux et Trs-Haut soit-Il a illumin par lui le sentier des croyants parmi les Gens de la Sounna, qui ont alors reconnu juste titre leur chemin ; ils ont connu les hommes vridiques dentre ceux qui sont fausss ! Car les savants des Gens de la Sounna sont en fait tels des orfvres en la matire. Un orfvre quand tu lui apportes une pice, il te montre sil elle est de lor pur ou non. Il tindique la vraie pice de celle qui est fausse. Et cest ainsi que sont les savants, ils tindiquent les scolastiques [el moutakallimon], les prtentieux [el mouddaon] et les pseudo-cheiks [el moutachayyikhon], et combien sont-ils nombreux notre poque ! Donc, le savant te dira : attache-toi celui-ci, et prends garde celui-l, et mfis-toi de celui-l tel un orfvre.

Quant nous, on est encore au dbut. On ne peut pas distinguer comme il se doit. On se fait leurrer. Et combien de nos enfants ont t leurrs ! Beaucoup dentre eux malheureusement. Regardez seulement aux annes prcdentes, dans ce pays (lAlgrie), quand la dissension [el fitna] y est advenue. Combien dinnocents nont pas emprunt ce chemin (c'est--dire de la Sounna pour contrecarrer la fitna, NDT). Ces gens nont pas accept nos conseils. Ils nont pas vit ce dont nous les avons mis en garde. Ils nont pas suivi nos conseils de se rfrer aux savants. Ils se sont jets avec ceux qui se sont enfoncs dans la fitna et ont pri avec ceux qui ont pri. Puisse Allh nous accorder le salut et nous prserver. Par Allh ! Jen connaissais beaucoup, frres ! Je savais quils ne pouvaient pas senfoncer avec ces gens si ce ntait cause de certains imposteurs. Ils se sont laisss tromper par eux car ils les voyaient, en apparence, quils taient sur le bon chemin ! Et, au fait, moi je navais pas lhabitude de nommer ces gens, mais maintenant je les cite nommment, parmi ceux-l par lesquels ils se sont tromps, il y a ce Benhadj qui enseignait un moment donn la Sounna ! Mais ensuite leurs pieds ont draill. Cest pourquoi il ne faut pas que nous soyons mordus deux fois du mme trou, plus jamais frres !

Et cette affaire, c'est--dire les rpliques et les condamnations [de cheikh Rab et dautres savants], a caus des insomnies aux Gens des passions, des hrsies, de tous les hizbiyyn, les moutamayyin, les souroriyyn et les halabiyyn. Cette affaire les a perdument troubls et angoisss. Cest pour cela quils ont lanc une propagande frntique et grandiose contre cet Imam combattant afin de le faire tomber ; pour quil nait plus de crdibilit dans la communaut. Cela fait plusieurs annes quils essayent et tentent datteindre cet objectif ! Nanmoins, Allh - Lui la Puissance et la Majest-, malgr lampleur de leurs complots, Il ne cesse dlever le rang de ce cheikh et dagrandir lamour quont pour lui les croyants sincres, et nous prenons Allh pour tmoincomme nous Le prenons pour tmoin de notre amour pour notre Prophte -prire et salut sur lui-, nous le prenons aussi pour tmoin de notre amour pour les bien-aims de Son Prophte.

Je vais vous raconter une anecdote au sujet de cet Imam que nous aimons en Allh -Bni et Trs-Haut-, un amour dont nous implorons Allh -Bni et Trs-Haut- de trouver dans la balance de nos bonnes uvres le Jour de la Rsurrection, lamour de ce cheikh ainsi que lamour quon a pour tous nos savants et Imams. Je pense que beaucoup dentre vous a dj entendu cette anecdote car elle est diffuse sur Youtube et autres.

Donc, le cheikh, cela fait longtemps, il tait enseignant lUniversit Islamique [de Mdine], celui qui raconte cette anecdote dit que le cheikh a fini un jour son cours et allait sortir de luniversit ; il dit quil avait pour habitude de faire monter dans sa voiture toute personne quil trouvait la sortie de luniversit, et une fois Allh a voulu que le cheikh fasse monter avec lui un homme g, un parmi les cheikh vertueux dEgypte. Il sappelle Mouhammed El Hakm. Il sest donc install dans la voiture et une fois sur la route il a demand cheikh Rab en disant : O cheikh Rab ! Je taime beaucoup, mais jai une question. Le cheikh Rab lui a alors dit : Vas-y [je tcoute]. Le cheikh [gyptien] lui a dit : Aimes-tu vraiment le Prophte -prire et salut dAllh sur lui- ?! Du coup, le cheikh Rab tait tellement choqu par cette question, cest comme si une foudre avait frapp son cur, au point darrter brusquement la voiture qui a drap. Ainsi, il lui a dit : Crains Allh en toi. Tu me pose cette question, alors que je suis dans la ville du Messager dAllh -prire et salut dAllh sur lui-, en plus jenseigne avec toi lUniversit Islamique depuis plusieurs annes !? Mais lautre cheikh sen tait excus en disant quil entendait dire cela en Egypte. Cest ce quon disait l-bas sur El Wahhbiyya ; quils naiment pas le Prophte -prire et salut dAllh sur lui- !! Donc, le cheikh Rab lui a dit : O mon frre ! Tellement jaime le Messager dAllh -prire et salut dAllh sur lui-, je ne me suis pas content dappeler par son nom un seulement de mes deux enfants ; jai deux fils qui ont le mme nom que le Messager dAllh -prire et salut dAllh sur lui- : Mouhammed et Mouhammed ! En fait le cheikh deux enfants : Mouhammed El Awwel, et Mouhammed Ath-Thn-, et il lui a dit aussi : Depuis que jai entendu que le blanc tait la couleur des vtements la plus aime pour le Prophte -prire et salut dAllh sur lui-, je nai plus jamais manqu de mettre du blanc ! Et ainsi le cheikh sest donc mis lui citer son tat par rapport la Sounna du Prophte -prire et salut dAllh sur lui-. Cela tant, son interlocuteur avait t trs touch par ses paroles, et il lui avait prsent ses excuses. C'est--dire il a eu des gards pour le cheikh Rab grce lamour et lardeur quil a pour la Sounna du Prophte -prire et salut dAllh sur lui-.

Cest bien cela quon connat du cheikh Rab. Dans ses assises, tu nentends parler que de lappel la Sounna. Dans son allure et son tat, tu ne vois que la Sounna. Cest ainsi quils taient aussi les illustres Imams de lislam.

Nous prions Allh -Bni et Trs-Haut soit-Il- de nous assister pour accomplir les choses quIl aime et agre ; de nous accorder lamour de notre Prophte sur -lui la prire et le salut- ainsi que lamour de ses compagnons -quAllh les agre-, et celui de ses bien-aims, ses allis parmi les pieux allis, et daimer nos savants et nos Imams ; nous prions Allh -Puissance et Majest Lui- de nous rassembler avec leur groupe le Jour de la Rsurrection.

Puret et Gloire Toi, Allh, jatteste quil ny a nul ador si ce nest Toi,
je Te demande pardon et je me repens Toi.


Pour lire et couter ces loges en langue arabe, aller sur http://www.tasfiatarbia.org/vb/showthread.php?t=15043
Une version PDF de ces loges est jointe en bas sur la droite
.
1. Cest une expression idiomatique arabe qui veut dire quils sopposent fermement aux hrtiques et ne transigent pas avec eux.


; 06 Dec 2017 07:03 AM
  #2  
06 Dec 2017, 07:04 AM
 
: Jun 2014
:
: 380

.
  #3  
12 Mar 2018, 09:32 PM
 
: Jun 2014
:
: 380

.
  #4  
25 Mar 2018, 11:28 AM
 
: Sep 2014
: 415

.
  #5  
02 Apr 2018, 02:10 PM
 
: Jun 2014
:
: 380

.
  #6  
02 Apr 2018, 06:07 PM
 
: Jul 2016
:
: 1,038


« | »



- - -

Powered by vBulletin, Copyright 2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd
Salafi Tasfia & Tarbia Forums 2007-2013