Left Nav Right Nav

Left Container Right Container
 

  Forum Franais

 
  #1  
02 Nov 2007, 05:13 PM
 
: Oct 2007
: 118
Charh sunna de Barbahari rahimahullah

Kitab charh sunna de Al Barbahari
Par Al-Imm [Ab al-Hassan Ibn 'Al Ibn Khalaf] al-Barbahr rahimahullh
)


Louange Allh qui nous a guids l'Islm et nous a bnis en nous plaant dans la meilleure des Communauts, nous lui demandons qu'Il nous accorde de rester avec ceux qu'Il aime et qu'Il agre, et qu'Il nous prserve de ceux qu'Il blme et qui provoquent Son courroux
1]
Sache ! Que l'Islm c'est la Sounnah, et que la Sounnah c'est l'Islm, et si l'un d'eux manque celui-ci ne peut s'tablir.
2]
La Sounnah est lie la Djam'ah [groupe]. Quiconque souhaite [une chose] autre que la Djam'ah se divise d'elle en perdant de son cou le collier de l'Islm, s'garant et garant les autres.
3]
Les fondements sur lesquels la Djam'ah est construite sont : Les Compagnons de Muhammad (sallallahu 'alayhi wa sallam), qu'Allh leur accorde tous Sa Misricorde. Ils sont les gens de la Sounnah et de la Communaut [Ahl us-Sounnah wal-Djam'ah]. Ainsi quiconque ne prend pas d'eux a certes innov, et toute innovation est un garement, et tout garement ainsi que ses Gens sont dans le Feu.
4]
'Umar Ibn al-Khattb (rahimahullh) a dit : Il n'y a aucune excuse pour celui qui s'est gar tout en croyant qu'il a emprunt une bonne voie, ni mme pour celui qui a abandonn la bonne voie, en pensant que celle-ci est un garement. Certes aprs que les ordres [d'Allh et de Son Prophte] ont t rendus clairs [al-Baynat] et que les preuves ont t authentifies, l'excuse n'est plus valable. [2]

Et cela parce que la Sounnah et la Djam'ah [groupe/communaut] ont tabli toute la Religion. Et celle-ci [la religion] a t rendue claire aux gens, il en va donc aux gens [de s'y conformer] et de suivre [Itba'].
5]
Sache ! Qu'Allh t'accorde Sa Misricorde - que la Religion est ce qui est venu d'Allh - Tabraka wa Ta'la. Ce n'est pas une chose provenant d'un raisonnement des gens et de leurs opinions. La connaissance [al-'Ilm] est ce qui vient d'Allh et de Son Messager, et ne suivez rien de vos passions, et vous ne dvirez pas de la Religion en sortant ainsi de l'Islm. Il n'y pour vous aucune excuse depuis que le Messager d'Allh a expliqu sa Communaut [Ummah] la Sounnah, et l'a rendu claire pour ses Compagnons, et ils sont eux : Al-Djam'ah [la communaut/le groupe], ils constituent le Corps Principal [Sawd ul-A'dham], et le Corps Principal : C'est la vrit et ses gens/partisans [al-Haqq wa Ahlahu].

Quiconque contredit les Compagnons du Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam) dans les ordres de la Religion, est certes devenu mcrant [Kfir]. [3]
6]
Sache ! Les gens n'introduisent jamais une innovation [bid'ah] sans qu'ils dlaissent par-l une Sounnah et ce qui se rapproche de cela. Prenez garde aux choses rcemment inventes [Muhdatht]. Certes toute chose rcemment invente est une innovation [bid'ah], et toute innovation est un garement, et tout garement ainsi que ses gens sont dans le Feu.
7]
Prenez garde aux petites innovations [Sighr Muhdatht] car les petites innovations deviennent plus grandes [Kabran]. C'est le cas pour toutes ces innovations introduites dans cette Ummah [Communaut]. Celles-ci [les innovations] ont commenc avec des petites choses [insignifiantes], prenant la forme de la vrit auprs de ceux qu'ils les ont permises, en y entrant, sans pouvoir ensuite en ressortir. Et ceci c'est agrandi [dans leur cur] au point qu'ils ont pris cela comme religion [Dn], divergeant ainsi de la voie droite [Sirt ul-Moustaqm] et sortant ainsi de l'Islm.
8]
Voyez bien ! Qu'Allh vous accorde Sa Misricorde - toutes les paroles que vous entendez [et en particulier] votre poque ! Et ne vous htez pas, et n'entrez pas dans une chose [ou une affaire] jusqu' ce que vous ayez interrog et bien vu : Est-ce que vos paroles [sur cette chose] sont celles des Compagnons de l'Envoy d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam) ou bien d'un savant ? Et si vous obtenez un rcit [Athar] sur le sujet, alors accrochez-vous-y, et n'allez au-del d'aucune de ces choses, et ne donnez de prfrence quoique ce soit, car vous tomberiez ainsi dans le Feu [F-Nr].
9]
Sache ! Sortir du chemin [Tarq] se produit de deux manires :

Premirement : Une personne qui se trompe de chemin [Tarq] en ne voulant que le bien ; il n'est donc pas suivre dans son erreur car il est dans la perdition.

Deuximement : Une personne qui dlibrment s'oppose la vrit [al-Haqq], et ses actes sont en contradiction avec ceux qui l'ont prcd parmi les pieux. C'est un gar [Dhl] qui, lui-mme, gare [Moudhiloun] ; un Shaytn [Satan] rebelle dans cette Ummah [Communaut]. Et il est un devoir pour ceux qui savent, de mettre en garde les gens contre lui, en expliquant aux gens sa situation afin que personne ne tombe dans son innovation et soit ainsi dans la perdition.
10]
Sache ! Qu'Allh t'accorde Sa Misricorde - L'Islm d'un adorateur ne pourrait tre complet, jusqu' ce qu'il suive les Musulmans vridiques [Musadqan Muslimn]. Quiconque prtend qu'il y a des ordres [des choses/des affaires] en Islm que les Compagnons du Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam) n'ont pas suffisamment dvelopps, a mentit sur eux [les Compagnons], il s'est suffit de la division et les a insults ; c'est un innovateur [Mubtadi'] gar, en garant les autres, et en introduisant en Islm une chose nouvelle [Muhdatht] qui n'en fait point partit. [4]
11]
Sache ! Qu'Allh t'accorde Sa Misricorde - Il n'y a pas dans la Sounnah de raisonnements par analogie [al-Qiys] ou de rflexions faites par les exemples, et il ne faut pas suivre ses passions [al-Hawa] dans cela. C'est Plutt une affirmation de la vracit des rcits [Athar] du Messager d'Allaah (sallallahu 'alayhi wa sallam) qu'il faut [accepter] sans [demander] le comment, l'explication, ou dire : Pourquoi ? - Comment ? .
12]
Discuter, s'accrocher [dans les discussions], polmiquer et dbattre sont des innovations [Muhdatht] qui mettent des doutes dans le cur, quand mme la personne [qu'il le fait] est de ceux de la vrit et de la Sounnah.
13]
Sache ! Qu'Allh t'accorde Sa Misricorde - la parole conjecturale sur le Seigneur [Rabb] Ta'la, fait partie des choses rcemment inventes [Muhdatht], c'est une innovation [Bid'ah] et un garement [Dhalllah]. Et nul ne doit parler sur le Seigneur [Rabb] Ta'la, si ce n'est de la faon que Lui-mme s'est dcrit dans le Qor'n, et telle que le Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam) l'a explique ses Compagnons. Il est le Puissant et l'Unique :

Il n'y a rien qui Lui ressemble ; et c'est Lui l'Audient, le Clairvoyant.
[1]
14]
Notre Seigneur [Rabban] est le premier [Awl] sans commencement et le Dernier [Âkhir] sans fin. Il connat les secrets les plus cachs. Il S'est install sur Son 'Arsh [Trne] et Sa connaissance est en tout lieu, et aucun lieu n'est vide [abandonn] de Sa connaissance.
15]
Et il ne faut pas dire sur les Attributs [Sift] du Seigneur [Rabb] : Et comment ? - Et pourquoi ? Si ce n'est qu'une personne qui doute sur Allh - Tabka wa Ta'la.

Le Coran [al-Qor'n] est la Parole d'Allh, est Sa Rvlation [an-Nuzl] et Sa Lumire [an-Nr]. Et certes le Qor'n est [provient] d'Allh, comme que ce qui est [du Qor'n] est d'Allh, et il [le Qor'n] n'est pas cre. Tels sont les dires de Mlik Ibn Anas, Ahmad Ibn Hanbal et les Savants venus avant et aprs eux, et polmiquer [discuter/dbattre] sur le sujet est de l'incrdulit [Kufr].
16]
Et il faut avoir foi [Imn] dans la vision [d'Allh Ta'la] le Jour de la Rsurrection [Yawm al-Qiyma]. Ils verront Allh ['Azza wa Djal] avec les yeux de leur tte. Il [Allh] les jugera sans qu'un voile [Hidjb] ne les spare et sans interprte [Tardjamn].
17]
Il faut croire en la Balance [Mzn] le Jour de la Rsurrection qui psera le bien [Kheir] et le mal [Char]. Et pour cela il y a deux balances et une parole [Lisn].
18]
Il faut avoir foi dans le chtiment de la tombe, et de Munkar et Nakr. [2]
19]
Il faut avoir foi [Imn] dans le bassin [al-Hawdh] du Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam). Chaque Prophte a un bassin en dehors de Slih (alayhi as-sallam) parce que son bassin tait la mamelle de son chameau[NE PAS OUBLIER DE REGARDER LA NOTE SUR CE SUJET EN BAS DU POST] [3].
20]
Il faut avoir foi dans l'Intercession [Chaf'ah] du Messager d'Allh pour les coupables de pchs le Jour de la Rsurrection, ceux [se trouvant] sur le pont [Sirt], pour ainsi les faire sortir du Feu de la Djahannam . Il y a l'intercession pour chaque Prophte [an-Nab], et galement pour les vridiques [Sadqn], les martyrs [Shouhad] et les pieux sincres [Slihn]. Aprs cela, Allh accordera Sa grande grce qui Il veut, et Il sortira du Feu

21]
Il faut avoir foi au Pont [Sirt] de l'Enfer [Djahannam]. Et il [l'Enfer] prendra sur le Pont quiconque Allh veut, et le passage sera permis quiconque Allh veut, et tombera en Enfer quiconque Allh veut. Et les gens seront devancs par la lumire d'aprs leur niveau de Foi [Imn].
22]
Il faut avoir foi aux Prophtes et aux Anges.
23]
Il faut avoir foi au Paradis qui est une vrit [Haqq], et que le Feu est une vrit [Haqq] [avoir foi au Paradis et l'Enfer], et que tous les deux sont dj des cres. Le Paradis [al-Djannah] se trouve dans le septime Ciel. Son plafond est le Trne [al-'Arch]. Le Feu se situe sous le septime sol [Ardh] le plus bas. Et ils sont tous les deux crs. Allh [Ta'la] connat le nombre des gens du Paradis [Ahl ul-Djannah] et ceux qui y entreront, et Il connat le nombre des gens de l'Enfer [Ahl un-Nr] et ceux qui y entreront. Et tous deux ne se termineront jamais ; Ils dureront tous deux jamais [].
24]
Adam ('alayhi as-sallam) a t dans le Paradis l ou il fut cre, mais il en a t sortit aprs avoir dsobit Allh ['Azza wa Djal].
25]
Il faut avoir foi au Mash ud-Dadjl [L'Antchrist] .
26]
Il faut avoir foi en la descente de 'Iss fils de Maryam ('alayhi as-sallam). Il descendra tuer ad-Dadjl [L'Antchrist], et il se mariera et priera derrire le chef des Musulmans de la famille de Muhammad, et il mourra et sera enterr par les Musulmans.
27]
Il faut croire que certes al-Imn [la Foi] consiste en parole [Qawl] et action ['Amal] et en action et parole. En intention [Niyah] et but [Isbah]. Elle augmente et diminue. Elle augmente comme Allh le veut, et elle peut diminuer au point qu'il n'en reste plus rien [en Foi].
28]
Le meilleur de cette Ummah [Communaut] aprs la mort de son Prophte, est Ab Bakr, puis 'Umar, puis 'Uthmn. Et c'est ce qui nous a t rapport par Ibn 'Umar qui a dit : Nous disions en prsence du Messager d'Allh : Le meilleur des gens aprs que le Messager d'Allh est Ab Bakr, puis 'Umar, puis 'Uthmn. Le Prophte nous entendait [dire cela] et ne le rejetait pas. [1]

Puis les meilleurs de gens aprs eux sont : 'Al, Talhah, az-Zubayr, Sa'ad [Ibn Ab Waqs], Sa'd Ibn Zayd, 'Abdur-Rahmn Ibn 'Awf et Ab 'Ubeydah 'Âmir Ibn al-Djarh. Chacun d'eux tait appropri tre Khalfah [Calife]. Ensuite, les meilleurs des gens aprs eux sont le [reste des] Compagnons du Messager d'Allh, la premire gnration pour qui il a t envoy, les premiers parmi les Muhjiron et les Ansr, ceux qui ont pri vers les deux Qiblah [Qiblatayn].

Ensuite, les meilleurs des gens aprs eux sont ceux qui ont accompagn le Messager d'Allh un jour, un mois, une anne, moins ou plus que cela. Qu'Allh leur accorde tous Sa Misricorde. Nous mentionnons leurs bienfaits et gardons le silence sur toutes leurs erreurs. Et nous ne parlons pas sur l'un d'entre eux si ce n'est dans le bien, comme le Messager d'Allh l'a dit : Quand la mention [le rappel] de mes compagnons [se fait], qu'il ne se fasse que dans le bien. [2]. [Sufyn] Ibn 'Uyaynah a dit : Qui porte sur les Compagnons du Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam) un seul mot [critique ou autre contre eux] fait partie des gens de la passion [de l'innovation]. [3]
29]
[Il faut] Ecouter et obir aux Imms [dtenteurs du pouvoir] dans ce qu'Allh aime et agre. Quiconque devient Khalfah [Calife] travers le consensus des gens et leur agrment, devient le Chef des Croyants [Amr ul-Mu'minn].
30]
Et il n'est pas permis pour quiconque de passer une seule nuit, alors qu'il n'a pour lui aucun Imm, qu'il soit [l'Imm] vertueux ou mauvais. [4]
31]
Le Hadj et les expditions seront sous sa direction [ l'Imm]. Et la prire du Djumu'ah [du vendredi] derrire lui [c..d derrire le mauvais Imm ] est permise, et six rak'ah devraient-tre pries aprs lui, en les effectuant en sries de deux rak'ah. Et c'est le dire de l'Imm Ahmad Ibn Hanbal. [1]
32]
Le Khilfah [le Califa] restera parmi les Quraysh jusqu' ce que 'Iss Ibn Maryam ('alayhi as-sallam) descende.
33]
Quiconque se rebelle contre l'Imm [Gouverneur/responsable] parmi les Imms des musulmans est un Khawridj . Et il est la cause de la divergence d'opinion des Musulmans, et il contredit les Athar [Rcits], et s'il meurt ainsi, il meurt d'une mort de l'poque de l'ignorance [al-Djhiliyyah].
34]
Il n'est pas permis tuer le gouverneur [sultn], et de sortir contre lui, quand mme il opprime, selon les dires du Messager d'Allh Ab Dhar [al-Ghifr] : Et patiente quand mme c'est un esclave Habach [Abissinien]. [2].

Et ce qu'il a dit l'Ansr : Et patiente jusqu' ce que tu me rencontres au bassin [al-Hawdh]. [3]. Et il n'est pas de Sounnah de tuer [de lutter contre] le gouverneur [Sultn]. Cela cause la ruine de la religion et de ce bas-monde.
35]
Il est permis de tuer les Khawridj s'ils s'attaquent aux musulmans, leurs personnes, proprits ou familles.

Mais s'ils cessent et fuient, ils ne doivent pas tre poursuivit, ni leurs blesss ne doivent-tre tus, ni les prisonniers, tout comme ceux qui s'enfuient ne doivent-tre poursuivit.
36]
Sache ! Qu'Allh t'accorde Sa Misricorde - qu'il n'y a aucune obissance une crature dans la dsobissance Allh - 'Azza wa Djal.
37]
Et ne vous portez pas tmoins pour ce qui est des gens en Islm [Ne tmoignez pas de leurs actions comme tant bonnes ou mauvaises], car vous ne savez pas sur quelle action il terminera [sa vie, si ce n'est jusqu' sa mort]. Vous esprez pour lui [la Misricorde d'Allh] et vous craignez pour lui [ses pchs]. Vous ne savez pas ce qui a devanc sa mort en regret pour Allh, et ce qu'Allh a rapport sur cela quant [ savoir] s'il mourra en tant que musulman. Vous esprez pour lui [la Misricorde d'Allh] et vous craignez pour lui [ses pchs].
38]
Il n'y a aucun pch dont l'adorateur [d'Allh] ne puisse se repentir.
39]
La lapidation [Radjm] est une vrit [Haqq].
40]
Essuyer [al-Massh] sur les chaussettes en cuir [khuff] est une Sounnah.
41]
Raccourcir la prire en voyage est une Sounnah.
42]
Le Jene en voyage [Safar] : Quiconque le souhaite, peut jener ou, ne pas jener. [4]
43]
Il n'y a pas de mal prier en pantalon [Sarwil]. [5]
44]
L'hypocrisie [an-Nifq] fait apparatre l'Islm [avec la langue], et dissimule intrieurement l'incrdulit [Kufr].
45]
Et Sache ! Que ce bas-monde est la maison [Dr] de la foi et de l'Islm. [6]
46]
Parmi la nation de Muhammad (sallallahu 'alayhi wa sallam) il y a les croyants dans leurs avis [juridiques], leurs hritages, leurs immolations [des animaux] et leurs prires.
47]
Aussi, nous ne tmoignons pas qu'une personne a une vritable foi, tant qu'elle n'applique pas toutes les prescriptions Islamiques. S'elle nglige quoique ce soit en cela, alors sa foi est dfectueuse jusqu' ce qu'elle se repente.

Sache ! Que sa foi [ la personne] n'est que pour Allh -Ta'la- le Seul juger si sa foi est complte ou incomplte, l'exception de celui que l'on voit ngliger les prescriptions de l'Islm.
48]
La prire est faite sur quiconque meurt parmi les gens de la Qiblah et de la Sounnah [Ahl ul-Qiblah Sounnah]. Quant au coupable d'adultre [al-Mardjoum], le fornicateur [az-Zn] comme la fornicatrice [az-Znyyat], celui qui se suicide et autres [personnes] que les gens de la Qiblah, l'ivrogne et autres [qu'eux] ; prier sur eux fait parti de la Sounnah.
49]
Nul parmi les gens de la Qiblah ne sort de l'Islm moins qu'il rejette un Âya [verset] du livre d'Allh ['Azza wa Djal] ou rejette un rcit [Athar] du Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam), qui sacrifie [Immole] pour autre qu'Allah, ou prie pour autre qu'Allh. C'est quand il fait l'une de ces choses, qu'il vous est obligatoire de le sortir [Khouroudj] de l'Islm. Et s'il ne fait pas cela, il est un Croyant Musulman [Mu'mn Muslim] dans le nom, mais pas avec vracit.
50]
Et [il faut croire] aux rcits [Athar] que l'on entend, mme si on ne les comprend pas compltement, telles que les paroles du Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam) : Les curs des adorateurs sont entre les deux doigts du Misricordieux [ar-Rahmn] - ['Azza wa Djal]. [7] - En effet, Allh - Tabka wa Ta'la - descend au ciel le plus bas. [8] - Il descend le jour de 'Arafah [Yawm al-'Arafa]. [Voir note prcisant que c'est da'if] [9]. - Il descend le jour de Rsurrection. [10] - Et jettera au feu [les gens destins y entrer], et jusqu' ce qu'Il pose son Qadam . [11].

Et Allh [Ta'la] dit Son adorateur : Si vous marchez vers moi, Je cours vers vous. [12].

Et le Messager (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : Allh a cr Adam Son image. [13] - J'ai vu mon Seigneur dans la forme la plus excellente. [14]

Et les autres Athar [rcits] qui vont dans ce sens l, n'en expliquez aucun [de ces hadth] de par vos impressions, dsirs, commentaires [personnels] et passions, mais il est plutt obligatoire d'y croire. Et quiconque explique quoique ce soit [de ces hadth] de par ses passions, ou bien les rejette, est un Djahm . [15] [16]
51]
Quiconque prtend avoir vu son Seigneur dans de ce bas-monde [ad-Douniyah] a mcru en Allh ['Azza wa Djal].
52]
Rflchir profondment sur Allh -Tabraka wa Ta'la- est une innovation [Bid'ah], comme le Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam) l'a dit : Rflchissez sur la cration, mais ne rflchissez pas sur Allh. [1]. Aussi, la rflexion profonde sur Allh provoque des doutes dans le cur.
53]
Sachez que les reptiles, les btes de proie et toutes les cratures telles que la minuscule fourmi et la mouche sont des subordonns [soumis Allh], et ils ne savent rien si ce n'est de par la volont d'Allh - Tabraka wa Ta'la.
54]
Il faut avoir foi en le fait qu'Allh connat tout ce qui a t du dbut des temps et tout ce qui sera, et qu'Il a entirement numr tout ce qui est [existe]. Quiconque dit : Il ne sait pas ce qui a t et ce qui sera. a mcru [Kufr] en Allh Le Tout Puissant [al-'Adhm].
55]
Il n'y a aucun mariage [valide] sans tuteur [Wal], et deux tmoins justes ['Adl] et vridiques [Sidq], ainsi qu'une petite ou grande quantit [fixe pour la dot]. Et quiconque n'a pas de Wal [tuteur] peut-tre remplac par le Sultn [Gouverneur] en son absence.
56]
Si un homme divorce de sa femme par trois fois, elle lui devient interdite [Harm]. Et elle ne lui est plus permise jusqu' qu'elle se soit remarie [avec un autre homme].
57]
Le sang d'un homme Musulman qui tmoigne qu'il n'y a de dieu si ce n'est Allh et que Muhammad est le Messager d'Allh ne doit pas tre vers except dans trois (3) cas [2] :

Le fornicateur aprs s'tre mari.
L'apostat aprs avoir eu la foi.
Et une personne qui tue un Croyant sans droit, sera donc lui-mme excut pour son acte.

En dehors de ces cas, le sang du Musulman est [ jamais] interdit, jusqu' ce que l'heure dernire se lve.
58]
Tout chose pour laquelle Allh a rendu obligatoire sa destruction se dtruira. Sauf Le paradis et l'Enfer, le Trne ['Arsh] et le Repose-pied [Kurs] [3], la Plume [al-Qalam], la Corne [Sor] et les tablettes bien gardes [Lawh]. Jamais aucune de ces choses ne prira. Alors Allh redressera la cration le Jour Dernier dans l'tat dans lequel Il l'a fait mourir. Il les jugera comme Il le veut, un groupe pour le Paradis et un groupe pour le Feu brlant [as-Sa'r], et il dira au reste de la cration [qui n'avait pas t cr pour l'ternit] : Soyez poussire.
59]
Il faut avoir foi au chtiment [Qisss] le jour de la Rsurrection entre toutes les crations : Etres humains [Ban Âdam], reptiles, btes de proie et les fourmis entre elles ; jusqu' ce qu'Allh ['Azza wa Djal] tranche pour les uns envers les autres : Les gens du Paradis et les gens de l'Enfer, les gens de l'Enfer et les gens du Paradis, et les gens du Paradis les uns envers les autres, et les gens de l'Enfer les uns envers les autres.
60]
La pure sincrit [al-Ikhls] dans les actions pour Allh.
61]
L'agrment [l'acceptation] des dcrets d'Allh, la patience face aux Jugements d'Allh, la Foi quant tout ce qui est dit [provient] d'Allh - 'Azza wa Djal, et la Foi dans tous les dcret d'Allh bons comme mauvais, savoureux et amers. Car certes Allh sait ce que ses adorateurs font [et o leurs actions les mnent]. Ils ne peuvent s'chapper de la Connaissance d'Allh. Il n'y a rien dans les mondes ou dans les cieux qui soit mconnu d'Allh - 'Azza wa Djal. Vous devez savoir qu'il n'y a rien qui ne vous touche sans que cela soit de nature vous manquer, et rien qui ne vous ait manqu qui n'tait de nature vous toucher. Il n'y a aucun crateur avec Allh ['Azza wa Djal].
62]
Les Takbrs pour la Prire de al-Djanzah [prire mortuaire] sont au nombre de quatre [4]. Et ceci est un dire de : Mlik Ibn Anas, Soufyn ath-Thawr, al-Hasan Ibn Slih, Ahmad Ibn Hanbal et les jurisconsultes [Fuqah], et ceci est en conformit avec les dires du Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam).
63]
Il faut avoir foi que pour chaque goutte de pluie, un ange descend du ciel et la place o Allh - 'Azza wa Djal - le dcide. [5]
64]
Il faut avoir foi lorsque le Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam) a parl aux morts [c.a.d les polythistes] du Jour de la bataille de Badr, et ils ont entendu ses paroles. [6]
65]
Il faut avoir foi que quand un homme devient malade, Allh le rcompense pour sa maladie. [7]
66]
[Il faut avoir foi] au fait qu'Allh rcompense le martyr [pour sa mort].
67]
Il faut avoir foi au fait que les enfants sentent dans ce bas-monde la douleur afflige. Bakr, fils de la soeur de 'Abdul-Whid, a dit : Ils ne sentent pas la douleur. C'est un mensonge. [8]
68]
Sachez que nul n'entrera au Paradis except par la Misricorde d'Allh [Rahmat-Allh]. Allh ne punira personne si ce n'est selon ses pchs. Si le chtiment d'Allh [doit tomber] sur les habitants des cieux et des mondes, des bons et des mauvais parmi eux, alors Il les punirait sans tre injuste leur gard.

Et il n'est pas permis de dire sur Allh - Tabraka wa Ta'la- qu'Il est injuste, car l'injuste est celui qui inscrit/compte [des choses] qui ne concerne pas la personne, alors que la cration et les dcrets appartiennent Allh -Djalla wa 'Ala. La cration est Sa cration et le monde est Son monde. Il ne sera pas interrog au sujet de ce qu'Il fait, mais [eux plutt] seront interrogs [sur ce qu'ils ont fait]. Et on ne demande pas : Pourquoi ? Et Comment ? . Et nul ne peut entrer entre Allh et Sa cration.
69]
Si vous entendez une personne critiquer les rcits [Athar] [en ne les acceptant pas ou repoussant quoique ce soit] des informations du Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam), doutez de son Islm, car certes il est une personne mprisable dans ses dires [Qawl] et dans son dogme de penses [Madhhab] . Il a en effet critiqu le Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam) et ses Compagnons, qui nous ont permis de connatre Allh et Son Messager (sallallahu 'alayhi wa sallam), de connatre le Qor'n, de connatre ce qui est bon et mauvais, et [de connatre] ce bas-monde et l'Au-del travers les rcits [Athar]. [9]
70]
Le Qor'n a besoin de la Sounnah et la Sounnah a besoin du Qor'n. [10]
71]
Discuter, polmiquer et contester la prdestination [Qadar] est interdit auprs de l'ensemble des sectes [Firqa]. Certes le Qadar [Prdestination] est le secret d'Allh, et le Seigneur [Rabb] -Tabraka wa Ta'la- a interdit aux Prophtes de [telles] paroles sur le Qadar [Prdestination]. Le Prophte (sallallahu 'alayhi wa sallam) a interdit l'argumentation au sujet de la prdestination [Les Compagnons du Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam) ainsi que les Successeurs (tabi'ne) la dtestaient]. Et cela tait aussi dtest par les savants [al-'Ulm] et les gens de pit scrupuleuse [Ahl al-Wara'] ; ils ont [tous] interdit la polmique sur la prdestination. Ainsi soumettez-vous [aux ordres], affirmer votre Foi et croyez aux dires du Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam) sur ces diffrentes choses, et sur le silence qu'il a gard concernant le reste.
72]
Il faut croire que le Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam) a fait le voyage nocturne vers les cieux, et au chemin du Trne ['Arsh], [et qu'il a entendu] la parole d'Allh -Tabraka wa Ta'la, qu'il est entr au Paradis, qu'il a constat le Feu et a vu les anges [al-Mala-ka] [qu'il a entendu la parole d'Allh 'Azza wa Djal] et que les Prophtes lui ont t montrs. [Il faut croire qu']il (sallallahu 'alayhi wa sallam) a vu le rideau [as-Sardaqt] du Trne et le Repose-pied [al-Kurs], et que tout ce qu'il y a dans les cieux et dans les mondes se revivifient, qu'il a t pris par Djibrl sur al-Burq et qui l'a port travers les cieux. Les cinq prires journalires ont t instaures pour lui cette nuit-l. [Il faut croire] qu'il est revenu Makkah cette nuit-l, et cela avant la Hijrah. [1]
73]
Sachez que les mes [ar-Roh] des martyrs nichent dans des lanternes sous le Trne ['Arsh], errant [tout librement] au Paradis. Les mes des Croyants [Mu'mn] sont sous le Trne. Les mes des incrdules [al-Kufr] sont des libertins [al-Foudjr] dans le Barahot [qui est le Sidjn]. [2]
74]
Il faut croire que le dfunt s'assira dans sa tombe, Allh lui rendra son me afin qu'il soit interrog par Munkar et Nakr au sujet de la Foi et ses conditions requises. Alors son me lui sera retire sans douleur aucune. Le dfunt connaissance de celui qui lui rend visite quand il vient lui. Le Croyant est [dans une situation] confortable et bienheureuse dans sa tombe [al-Qabr], et le libertin est chti comme Allh le veut. [3]
75]
Sachez que [] [4] Avec le dcret d'Allh et Sa prdestination..
76]
Il faut croire qu'Allh -Tabraka wa Ta'la- a parl Mssa Ibn 'Imrn le jour de Tor , et que Mssa a entendu la parole d'Allh : Et c'est une ralit provenant de Lui (Allh) et pas d'un autre. Quiconque dit que c'est autre que cela : Il est certes mcrant [en Allh al-'Adhm].
77]
La raison est inne. La raison est donne chaque personne par volont d'Allh. Elle varie juste dans la raison comme une petite tache dans les cieux. Il est demand chaque personne [d'agir] selon ses actions conformment la raison ['Aql]. La raison n'est pas une chose acquise mais plutt une bndiction d'Allh -Tabraka wa Ta'la.
78]
Sachez qu'Allh a accord l'excellence [les bienfaits] aux adorateurs les uns envers les autres dans la religion [ad-Dn] et le bas-monde [ad-Douniyh], et Il le fait avec justice. Il ne sera pas dit : Il agit injustement [Djr] [5] ou Il est impartial [Hb] . Quiconque dit qu'Allh a port Ses bienfaits sur le Croyant et l'incrdule est un innovateur [Mubtadi']. Plutt, Allh a accord Ses bienfaits aux Croyants sur les incrdules, l'obissant sur le dsobissant, et l'innocent sur le mprisable, et Il le fait avec justice. Il est le Gnreux qui accorde qui Il veut, et prive qui Il veut.
79]
Il n'est pas permis de dlaisser le conseil sincre [an-Nassha] l'gard des Musulmans, parmi les pieux et les libertins dans le domaine religion. Quiconque se garde [d'agir ainsi] a certes tromp les Musulmans. Quiconque agit faussement [ou agit avec tromperie] l'gard des Musulmans, agit certes avec tromperie dans la religion. Quiconque agit avec tromperie l'gard de la religion, s'est certes comport avec trahison l'gard d'Allh, Son Messager et les Croyants [Mu'mn].
80]
Allh -Tabraka wa Ta'la- entend [Sami'], voit [Basr] et sait ['Alm]. Ses deux mains sont ouvertes. Il Savait certes qui lui dsobirait avant qu'Il ait cr la cration. Sa Connaissance sur eux est relle, et ce qu'Il savait d'eux ne l'a pas empch de les guider Islm. Il leur a accord Sa largesse et Ses bienfaits, ainsi toutes les Louanges sont pour Lui. [6]
81]
Sache qu'il y a pour l'arrive de la mort trois moyens de s'en informer. Il peut tre dit : Recevez la bonne nouvelle, O bien-aim d'Allh, l'agrment d'Allh et le Paradis. Il peut tre dit : Recevez la mauvaise nouvelle, O ennemi d'Allh, la colre d'Allah et le Feu. Il peut tre dit : Recevez la bonne nouvelle, O adorateur d'Allh, le Paradis aprs [de par] l'Islm. Ceci est un dire de Ibn Abbs. [1]
82]
Sache ! que les premiers voir Allh [Ta'la] au Paradis sont les aveugles [Dharroun] [2], ensuite les hommes, et ensuite les femmes. Ils le verront (Allh) avec les yeux de la tte, de mme que le Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam) l'a dit : Vous allez voir votre Seigneur comme vous tes en train de voir cette lune. Vous ne trouverez aucune peine le voir [3]. Et croire en cela est une obligation ; le rejeter est une incrdulit [Kufr].
83]
Sache ! Qu'Allh t'accorde Sa Misricorde - que ni l'hrsie [Zindaqa], ni la mcrance [Kufr], ni le doute [Chak], ni l'innovation [Bid'ah], ni l'garement [Dhallal] et ni l'embrouillement [Hrat] dans la religion [ad-Dn] ne s'est produit, si ce n'est travers la rhtorique thologique [al-Kallm] et [ cause] des gens de rhtorique thologique [Ahl ul-Kallm], la polmique [al-Djidl], l'argumentation [al-Mir'] et la contestation [al-Khoussomat]. Et comment l'homme se jette dans l'argumentation, la contestation et la polmique alors qu'Allh Ta'la dit :

Seuls ceux qui ont mcru discutent les versets d'Allah.
[4]

Et soumettez-vous [acceptez] en agrant les rcits [Athar] et les gens des rcits [Ahl al-Athar], conservez-les et gardez le silence.
84]
Il faut avoir Foi au fait qu'Allh -Tabraka wa Ta'la- chtiera les cratures dans le Feu, dans les chanes, les liens et attaches. Le Feu sera en eux, au-dessus d'eux et en dessous d'eux. Et certes les Djahmiyyah et parmi eux : Hishm al-Fot [5], ont dit : Certes Allh les chtiera auprs du Feu. Renvoyez-le sur Allh et sur Son Messager (sallallahu 'alayhi wa sallam).
85]
Sache ! que les prires obligatoires sont au nombre de cinq [prires] : Il n'y a aucun rajout en celle-ci, ni de diminution quant les prier leurs heures fixes. En voyage elles sont de deux raka'ah [Raka'atn], l'exception de la prire de al-Maghrib [couch du soleil]. Quiconque soutient qu'il y a plus de cinq [prires], a certes innov. Allh n'acceptera aucune (des prires) except leurs heures fixes, la drogation d'une personne qui oublie [involontairement de la faire] ; elle est excuse et doit prier lorsqu'elle s'en souvient, ou le voyageur qui peut combiner les deux prires, s'il le souhaite.
86]
La Zakat doit-tre donne sur l'or, l'argent, les dattes, les grains et le btail, comme le Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam) l'a dit. On peut la distribuer ou la donner au souverain [Imm] ; cela est permis.
87]
Sache ! que la premire des choses en Islm est l'attestation qu'il n'y a de dieu si ce n'est Allh et que Muhammad est Son serviteur et Son Envoy.
88]
Quoi qu'Allh dise, est comme Il le dit. Il n'y a rien pour contredire ce qu'Il dit. Il est comme Il le dit.
89]
Il faut avoir Foi dans tout ce qui compose la Loi Islamique [ash-Shar-'].
90]
Sache ! que le commerce et la vente sont permises dans les marchs Musulmans [Aswq al-Muslimn], conformment au Livre, l'Islm et la Sounnah, aussi longtemps qu'aucune tromperie, oppression ou tratrise ne se sont produites, ou qu'il n'y ai eu de contradiction au Qor'n ou ce qui touche la science [al-'Ilm]. [6]
91]
Sache ! Qu'Allh t'accorde Sa Misaricorde - que l'adorateur se doit d'apprhender [les choses] aussi longtemps qu'il tient compagnie ce bas-monde, car il ne sait pas quand il mourra et dans quelle situation il terminera [sa vie] et dans quelles conditions il rencontrera Allh ['Azza wa Djal], et si mme ses actions sont toutes de bonnes actions.
92]
Et il est demand tout homme qui son propre dtriment [fait du mal] son me, qu'il ne doit pas perdre espoir jusqu' sa mort, en conservant de bonnes penses l'gard d'Allh -Tabraka wa Ta'la - et craignant pour ses pchs. S'il bnficie de la Misricorde d'Allh, c'est de par Son bienfait [ Allh]. S'Il le punit, ce sera pour ses pchs.
93]
Il faut avoir Foi qu'Allh -Tabraka wa Ta'la- a fait voir Son Prophte (sallallahu 'alayhi wa sallam) ce qui sera sa Ummah [communaut] jusqu'au jour de Rsurrection.
94]
Sache ! Que le Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : Ma Communaut se fendra [se divisera] en soixante treize sectes, toutes iront en Enfer except une seule. Et c'est la Djam'ah. Ils ont [les compagnons] dit : Quelle est-elle O Messager d'Allh ? Il (sallallahu 'alayhi wa sallam) a rpondu : Ce sur quoi je suis moi et mes Compagnons aujourd'hui. [1] Telle tait la religion jusqu'au Khalifa [Califa] de 'Umar [Ibn al-Khattb] (radhiallhu 'anhu) comme l'poque de 'Uthmn. Quand il a t tu (radhiallhu 'anhu) la divergence et les innovations sont apparues. Les gens ont suivi [en se divisant] des partis et des sectes. Parmi les gens, certaines personnes sont restes accroches la vrit. Quand les choses [affaires] ont commenc changer [et s'aggraver] ils ont parl de la vrit [l'on applique] et ont appel les gens celle-l.

Les affaires [les ordres religieux] ont t maintenus en ordre jusqu'au quatrime Califat [Khilfa] d'untel. Les gens ont grandement chang [par la suite], avec la banalisation des innovations, et c'est l que beaucoup de prcheurs [sont apparus] appelant les gens loin du chemin de vrit [Sabl al-Haqq] et de la Djam'ah. L'adversit est apparue en toute chose, et [les gens] ne parlaient plus sur la base [de ce qui a t] du Messager d'Allh (sallam du wa de l'alaihi du sallallaahu) ni de ses Compagnons. Les gens ont appel au sectarisme [ la division], alors que le Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam) avait interdit le sectarisme - et dclarant les autres mcrants. Tous appelaient leur propre opinion, et a dclaraient mcrants tous ceux qui divergeaient d'avec eux : l'ignorant, les gens du commun et ceux qui ne s'avaient pas [ce qu'il en tait sur cela].

Ils ont pouss les gens tre avides pour les choses de ce bas-monde, et craindre la punition de bas-monde, ainsi les gens les ont suivis par crainte pour leurs affaires du bas-monde et pour leur l'attachement celui-ci [ad-Douniyh], supprimant par-l la Sounnah ainsi que leurs gens [de la Sounnah]. L'innovation apparut de manire courante, rendant [les gens] mcrant alors qu'eux mmes l'taient sans mme savoir qui ils l'appliquaient [le takfr], pratiquant le raisonnement par analogique [al-Qiys], en considrant le Pouvoir du Seigneur, de Ses versets, Ses dcrets, Ses ordres et interdictions d'aprs leur intellect [et leur point de vue]. Tout ce qui tait en accord avec leur intellect ils l'acceptaient, et tout ce qui tait en dsaccord avec leur intellect, ils le rejetaient. L'Islm est devenu tranger, la Sounnah est devenue trangere, et les gens de la Sounnah sont devenus trangers au sein mme de leurs maisons [Diyrihim].
95]
Sache ! Que le mariage temporaire [al-Mut'ah] - pour une jouissance temporaire avec une femme, et le rendre lgal [al-Istihll] - est interdit jusqu'au Jour de Rsurrection [Yawm al-Qiymah].
96]
Il faut connatre [ou reconnatre] l'excellence des Ban Hshim due leur parent avec Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam), et reconnatre l'excellence des Quraysh et des Arabes, et toutes les branches de la tribu ainsi que reconnatre leur position et droits dans Islm.

L'esclave est de leur peuple. [Il faut] Reconnatre les droits de tous dans l'Islm. Reconnatre l'excellence des Ansr [2] et de la recommandation donne du Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam) les concernant. [Et il faut reconnatre] la famille de l'Envoy sans d'exagration leur gard, reconnatre leur excellence [et leurs miracles]. Et reconnatre l'excellence des gens de al-Madnah et leur voisinage.
97
]Sache ! Qu'Allh t'accorde la Misricorde - que les savants n'ont pas cess de rfuter les paroles des Djahmiyyah jusqu'au temps du Khilfah [Califat] des Ban [al-'Abbs], et qu'ils ont affect [de par leurs paroles] les ordres gnraux [de l'Islm] et ont insult [injuri] les rcits [Athar] du Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam) en se fiant au raisonnement analogique et l'opinion [personnelle]. Ils ont dclar mcrants ceux qui divergeaient d'eux, au point de rendre mcrant l'ignorant, le faible d'esprit et celui qui ne sait pas ; Ils sont donc tombs dans incrdulit sans mme le savoir.

La Communaut [s'est dgrade] plusieurs reprises, elle a mcru plusieurs reprises, est devenue hrtique plusieurs reprises, s'est gare plusieurs reprises, a innov plusieurs reprises, except pour qui s'est attach fermement aux paroles du Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam), ce sur quoi lui et ses Compagnons taient, sans dclarer l'un d'entre eux dans l'erreur, et sans mme devancer ce sur quoi ils taient. Il trouve suffisant ce avec quoi ils se sont suffit, il ne change pas de voie [Tarq] et de dogme de penser [Madhhab], il sait qu'ils taient [eux] sur Islm authentique avec une Foi authentique [Sahh] ; Ainsi il les suit dans sa religion [avec tranquillit], sachant que la religion est certes dans le fait de suivre [Taqld] [2]. Et le suivi est celui des Compagnons de Muhammad (sallallahu 'alayhi wa sallam).
98]
Sache ! Que quiconque dit : Le verbe du Qor'n est cr est un innovateur [Mubtadi']. Et quiconque garde le silence, ne disant ni que le Qor'n est cr ou incre, est lui un Djahm . Tel est le dire de Ahmad Ibn Hanbal. [3] Le Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : Celui auquel sera prt une longue vie verra de nombreuses controverses. Aussi tenez-vous fermement ma Sounnah et celle des Califes bien guids. Accrochez-vous-y de toutes vos dents et gardez-vous des choses rcemment invents, car toutes choses rcemment invents est une innovation, et toute innovation mne l'garement. [4]
99]
Sache ! Que la ruine des Djahmiyyah [Djahmtes] est qu'ils ont mcru au sujet de leur Seigneur ['Azza wa Djal] et ce qu'ils ont introduit comme : Pourquoi ? Et Comment ? Ils ont dlaiss les rcits [Athar], adopt le raisonnement par analogique [al-Qiys] et ont pes la religion selon leurs propres opinions personnelles. Ils ont ainsi apport cette mcrance spcifique, sans craindre qu'ils soient mcrants. Ils ont rendu mcrants les gens en les contraignant jusqu' l'arrt des ordres [d'Allah et de Ses attributs].
100]
Certains des savants ont dit - dont parmi eux Ahmad Ibn Hanbal (radhiallhu 'anhu)- que les Djahm sont des mcrants [Kfir], et qu'ils ne sont pas des gens de la Qiblah, que leur sang est licite [Halll]. Ils n'hritent point, et ne peuvent faire hriter, jusqu'au point o il a dit [Ahmad] : Il n'y a pas [avec eux] de Djumu'ah [prire du vendredi] ou de prire en groupe [al-Djam'ah], ni de prire de al-'Id [prire de la fte], ni aucune charit [Sadaqah] parce qu'ils disent : Quiconque ne dit pas que le Qor'n est cr est un mcrant [Kfir]. Ils autorisent le combat l'pe contre la communaut de Muhammad (sallallahu 'alayhi wa sallam). Ils contredisent par cela ceux qui les ont prcds. Ils ont mis les gens procs avec des choses que ni le Prophte (sallallahu 'alayhi wa sallam) n'a parl, ni aucun de ses Compagnons.

Ils veulent [ travers leurs actes] vider les Mosques afin que les rassemblements [al-Djawmi'] soient ngligs. Ils ont affaibli l'Islm, dtruit le Djihd pour oeuvrer dans le sectarisme. Ils ont diverg des Athar [Rcits] et parl sur la base [de rcits] abrogs. Ils ont utilis ce qui tait incertain comme preuve claire [Hujjah] en mettant des doutes aux gens au sujet de leur point de vue et [de leur] religion. Ils ont controvers leur Seigneur en disant : Il n'y a pas de chtiment dans la tombe, ni de bassin [Hawdh], ni d'intercession [Chaf'ah], ni le Paradis et le Feu n'ont t crs. Ils ont refoul beaucoup de ce qu'a dit le Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam). C'est ce qui permet de les dclarer comme mcrants et de rendre licite [ verser] leur sang d [ la divergence de croyance] au sujet de ces diffrentes matires. Certes quiconque rejette un verset du Livre d'Allh a rejet le Livre en entier, et quiconque rejette un hadth du Messager d'Allh (sallallahu 'alayhi wa sallam) a repouss tous ses rcits, et il est mcrant en Allh le Tout Puissant [al-'Adhm].

Ils ont persist dans le temps, pauls par des souverains qui les ont aids dans cela, et ceux qui refusaient [cela d'eux] subissaient l'pe et le fouet. L'apprentissage des sciences de la Sounnah et de la Djam'ah [fut dlaiss], ce qu'ils ont ainsi supprim en manifestant [des actes] d'innovation et des paroles sur le sujet, organisant des assises, manifestant leurs opinions, crivant des livres sur le sujet, appelant les gens [ cela] et demandant d'tre leur tte. Et c'est une grande fitnah [discorde]. Et ont t sauvs ceux qu'Allh a voulu protger.

Et le minimum qui peut affecter une personne qui s'assoie avec eux, est qu'ils lui causent des doutes au sujet de sa religion ou, qu'elle les suivent ou, qu'elle voit leurs ides comme une vrit, ne sachant pas si cela est la vrit [Haqq] ou un mensonge [Btil] : elle devient donc une personne dans le doute. Ainsi les gens ont t ruins jusqu'au temps de Dja'far qui tait connu comme tant : al-Mutawakkil [5] celui travers qui Allh a teint l'innovation [al-Bid'ah] et a fait manifest la vrit et les gens de la Sounnah. Ils ont impos leur Sounnah en dpit de leur petit nombre, face au grand nombre d'innovateurs qu'ils ont redress jusqu' ce jour. Pour ce qui est de leurs principes d'garement, il subsistait des gens parmi eux qui les pratiquaient, en appelant cela, sans que nul [parmi eux] ne leur interdise et ne s'loigne de l'ensemble de leurs dires et actions !
101]
Sache ! Que l'innovation [Bid'ah] ne vient pas seule, except un sot [idiot] bavard qui ne la suit [Itiba'] de manire extravagante. Ils se courbent avec chaque vent qui souffle. Quiconque agit de la sorte n'a aucune religion. Allh -Tabraka wa Ta'la dit :

Ils ne divergrent qu'aprs que la science leur fut venue par agressivit entre eux.
[6]

Mais, ce sont ceux-l mmes qui il avait t apport, qui se mirent en disputer, aprs que les preuves leur furent venues.
[7]

Ils sont eux les mauvais savants, des gens avides et innovateurs. [8]



http://www.darwa.com/forum/showthrea...ht=charh+sunna

  #2  
02 Nov 2007, 10:04 PM
 
: Sep 2007
:
: 1,623
   MSN        Skype

جزاك الله خيراً
وبارك الله لك ونفع بك
ووفقنا الله وإياكم لما يحبه ويرضاه

« | »



La croyance de Ahl Sunna wal Jama'a Forum Franais 1 06 Oct 2007 12:02 PM

- - -

Powered by vBulletin, Copyright 2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd
Salafi Tasfia & Tarbia Forums 2007-2013