Left Nav Right Nav

Left Container Right Container
 

  Forum Franais

 
  #1  
31 Aug 2013, 06:45 PM
 
: Aug 2013
: 576
Mditations sur les discours prophtiques Cheikh Abd El Ghani Aoussat

Mditations sur les discours prophtiques

Louanges Allh qui a envoy Son Messager avec la guide et la religion de vrit, afin quil lui donne la suprmatie sur toutes les religions, en dpit de laversion des polythistes parmi les cratures.
Et que la Prire et le Salut soient sur le sermonnaire des Prophtes, et le modle suivre des imams et des discoureurs, voire de la communaut entire.

Allh la envoy en tant que misricorde pour lunivers, et Il a fait de lui une guide pour tous les humains. Il a ainsi fait de sa conduite une source pour quiconque dsire avoir un bon comportement
parmi les gens ; de mme quune rfrence au moment de la divergence dans les penses et les visions dans la prdication et le prche, dans les rappels et les traditions (el athar).
Cela dit, certes la biographie1 du Messager dAllh abonde en leons et exemples mditer ; par les belles choses, elle est exhaustive et toujours apparente malgr le temps qui court et les res qui passent, et magnifique dans la dmarche de celui quAllh a fait comme exemple pour lhumanit.

Allh -Trs soit-Il- a dit (En effet, vous avez dans le Messager dAllh un excellent modle [ suivre], pour quiconque espre en Allh et au Jour dernier et invoque Allh frquemment) El Ahzb (Les Coaliss), v. 21.

De cette manire, il faudra donc bien mditer et considrer les chapitres de cette biographie ; la comprendre au moment de son tude, discerner ses exhortations, et ni avancer ni se retarder par rapport ses fondements.
En effet, Allh -quIl soit Trs-Haut- a envoy Son Messager - - en priode de cesse de lEnvoi des Messagers, et en manque de science et de grande propagation de lignorance et de lgarement. Allh la prfr en portant le Massage de lislam. Il a fait quil soit rcitateur de la meilleure Parole, et purificateur des gens en leur enseignant le Livre (le Qourn) et le Sagesse (la Sounna) avec prcision, cela mme sils taient auparavant dans un garement vident. Comment cela ne peut avoir lieu, alors il est celui dont Allh -quIl soit Exalt et Trs-Haut- a dit son sujet (Ô Prophte ! Nous tavons envoy [pour tre] tmoin, annonciateur, avertisseur, appelant (les gens) Allh par Sa permission ; et comme une lampe clairante) El Ahzb (Les Coaliss), v. 45-46 ; et Il a dit -quIl soit Trs-Haut- (Allh a trs certainement fait une faveur aux croyants lorsquIl a envoy chez eux un Messager de parmi eux-mmes, qui leur rcite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la Sagesse, bien quils fussent auparavant dans un garement vident) Êl Imrn (La Famille dImran), v.164.

De ce fait, le Messager - - a accompli sa mission de la meilleure manire, et la transmise dans limage la plus claire et la plus apparente. Cela du commencement jusqu' la fin, et cest de cela que ses compagnons loyaux ont attest et est advenu conformment au tmoignage dAllh dans le ciel ; Allh Le Trs Haut- a dit (Dtourne-toi deux, tu ne seras pas blm [ leur sujet] ) Ed-Driyt (Qui parpillent), v.54.

Ainsi, la conduite du Prophte - - dans la prdication et sa dmarche dans lenseignement taient pleines des meilleurs discours, qui taient complets pour les plus belles occasions ; ceci grce ses efforts continus fournis pour exhorter les gens et les orienter, les purifier et les rformer, sans pour autant les mettre dans la gne, bien au contraire il tait attentif leur sujet, par misricorde, sympathie, compassion et douceur, -Le Trs Haut- a dit (Certes, un Messager pris parmi vous, est venu vous, auquel psent lourd les difficults que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et misricordieux envers les croyants) Et-Tewba (Le Repentir), v.128.

De mme, ses compagnons parmi les prdicateurs ont suivi, aprs lui, ce noble comportement, et sen sont conforms dans leur prdication. Daprs Abou Wil : Abd Allh ibn Masod nous faisait un sermon de rappel une fois par semaine. Quelquun lui dit : Ô Abou Abd Ar-Rahmn ! Jaurais voulu que ton prche soit quotidien . Il lui dit : Seule mempche de le faire ma crainte de votre lassitude. Je prfre espacer mes sermons comme le faisait avec nous le Messager dAllh de peur de nous ennuyer 2.

Ainsi la prdication du Prophte - - tait riche en moyens et mthodes lgales, qui guident englobant les besoins et vises distingus, de par le changement des facteurs spatiotemporels. Et cest cela qui invite sarrter devant sa conduite - - dans le but de mditer sur sa mthode de prches et ses discours contenus dans ses courriers, quil a suivi dans sa dmarche dans la prdication. Car, le prche ou le discours est considr parmi les plus profitables et les plus efficaces moyens de dmonstration, de communication, de regroupement et de prise de contact avec la masse des gens.

Dans lislam, le discours a bel et bien ses caractristiques, ses normes, ses critres et ses vises 3.

Il nest pas un simple moyen de prdication, mais un acte dadoration, que le Lgislateur lui a accord de limportance et de la considration, tel que le discours ou le prche du vendredi et des deux ftes de lad et autres. Cela est argu par les Textes, autant en rcitation quen connaissance (riwya wa dirya).
Dans ses discours, le Prophte - - faisait son effort pour que toute personne le voyant ou lcoutant apprenne. Car il en parlait en embellissant le style et faisant allusion lactualit dalors. En effet, lorsquil prchait, les yeux du Prophte rougissaient, sa voix slevait et sa colre se faisait davantage plus forte, jusqu penser quil tait en train davertir une arme en disant : [Lennemi] vous attaque au matin et au soir , et il disait galement : Cela dit, certes les meilleurs paroles sont la Parole dAllh, et la meilleure conduite est la conduite de Mouhammed ; et les mauvaises choses sont les innovations [religieuses], et toute hrsie est un garement 4.

Lors de ses prches, le Prophte - - enseignait aux gens leur religion, il leur dmontrait ce qui est profitable connatre et nen pouvaient ignorer, et ce qui dont la citation nest pas convenable leur chapper. Daprs Âicha quAllh lagre : Les paroles du Messager dAllh - - taient bien dchiffres (claires) ; tous ceux qui les entendaient, les comprenaient 5. Et elle a dit galement : Le Prophte - - ne dbitait pas comme vous le faites, mais il nonait des paroles claires et bien dchiffres, dont celui qui sassoit avec lui les apprend 6.

Trs certainement, ses discours taient vraiment globaux et exhaustifs, profitables et fructueux, car en matire dclaircissement ils taient complets dont les effets sont importants et ayant des vises gnrales. Ibn El Qayyim quAllh lui fasse misricorde a dit : Et il enseignait ses compagnons dans son discours les bases de lislam, et ses Lgislations ; et il leur ordonnait des choses et leur interdisait dautres quand un ordre ou une interdiction lui parvenait, comme il a par exemple ordonnait [au compagnon qui entra dans la mosque de se lever et] de faire deux cycles de prire, et il a aussi interdit la personne qui se faufilait de le faire et lui a ordonn de sassoir. Et parfois il coupait son prche quand il y a besoin ou quand un de ses compagnons le questionna, ainsi il lui rpondit puis reprend son prche et le complte 7.

Daprs Abou Rifa Tmm ibn Ouseyd : Une fois je suis parvenu au Prophte alors quil prchait et je lui ai dit : Ô Messager dAllh ! Je suis un homme tranger, qui est venu demander au sujet de sa religion quil ne connait pas. Le Prophte - - a donc interrompu son discours et est venu moi, on lui ramena une chaise dont les pieds sont en fer, il sy assit et a [pris la parole] en mapprenant de ce quAllh lui a appris, ensuite il reprit son discours et termina sa fin 8.

Aussi, Les sujets de ses discours tournaient autour des louanges Allh, de citer Ses grces en le remerciant, de mme que de citer Ses parfaits Attributs et Ses loges, denseigner les bases de lislam, de citer le Paradis, lEnfer et la Rsurrection, dordonner de faire preuve de la crainte pieuse, et de clarifier les causes de Sa colre et de Son agrment. Cest autour de tout cela que tournait ses discours, et il prchait chaque moment selon les besoins et lintrt de ses auditeurs 9.

De plus, le Prophte - - courtait et allongeait par moment ses discours selon le besoin des gens. Son discours fortuit tait plus long que son discours habituel, et il discourait pour les femmes toutes seules, lors des ftes des deux ads et les incitaient faire laumne 10. Cest cela le discours Lgal prouv par la biographie prophtique, dune faon orale et pratique, en principe et en dessein. Saddq Hassan khn a dit : puis sache que le discours lgifr est ce que le Prophte - - avait lhabitude de faire, tout en incitant les gens par la sollicitation et lintimidation. Cela est en vrit lesprit du discours pour lequel il a t lgifr 11.

Ainsi, les discours du Prophte - - taient fonds et constants selon les jours et les ans, tel que les vendredis, les ads et le hadjdj ; et il y a aussi ceux qui sont relatifs aux diffrentes situations et terreurs qui arrivent aux gens, tel que la prire de la demande de la pluie et celle de lclipse.

Le discours du vendredi :

Le discours du vendredi se renouvelle chaque semaine, et est assist en groupes et il est oblig de lcouter et de ne pas sen dtourner, afin que le bien et le rappel quil contient nchappent pas aux prsents. Ainsi, le Prophte

- - leur intimait de sapprocher de lui et de lui prter loreille ; et il informait ses compagnons que lorsquun homme dit celui qui se trouve ses cots : Écoute (le rappel) a donc mal fait 12.

De mme, il fait partie de la conduite du Prophte - -, lors du vendredi, dcourter le discours et dallonger la prire, de faire abondamment de rappel, et de faire des paroles globales sans abondance. Ce qui fait que ses discours soient globalisants et complets, en sintressant aux situations des gens et leurs besoins tout en suivant la vrit.

Par ailleurs, il interrompait son discours cause dun besoin qui advient ou dune question manant dun de ses compagnons, ou voyant une personne pauvre pour laquelle il demande ses compagnons de lui faire laumne.

Le discours des deux ads :

Lors des deux ads le Prophte ordonnait aux gens de sortir nombreux, afin quils assistent au bien et au rappel esprant la bndiction et la bienfaisance. Daprs Oumm Atiyya quAllh lagre : Le Prophte - - nous a ordonn de faire sortir [pour la prire] aux deux ads les jeunes filles et [les femmes] voiles, et il a ordonn aux femmes indisposes de scarter de lendroit de la prire (mousall) des musulmans, et quelles proclament la grandeur dAllh (en disant Allhou Akbar) avec les autres femmes et dinvoquer avec elles aussi, elles esprent la bndiction de ce jour et sa purification 13.

Durant ce discours, le Prophte ordonnait aux gens de se parer de la crainte pieuse pour Allh, et les incitait Son obissance, et les exhortait avec ce qui est sujet les faire entrer au Paradis et les sauver du Feu de lEnfer.

Daprs Djbir : Jai assist le jour de lad avec le Prophte - -, il a commenc par la prire avant le discours, sans appel la prire ni Iqma, ensuite il sest lev en sappuyant sur Bilal, il a ordonn de craindre Allh -Trs Haut soit-Il-, il a incit Son obissance, il a exhort les gens, et les a rappel puis il est parti vers les femmes et les a exhort et rappel et a dit : Ô assemble des femmes ! Faites laumne car la plupart de vous est le bois de lEnfer ainsi une femme se leva, elle tait au milieu des femmes ayant des joues brunes, et dit : mais pourquoi Ô Messager dAllh ?! Il dit : parce que vous vous plaignez beaucoup et reniez [la bienfaisance] des poux elles donnrent alors laumne de leurs bijoux, leurs boucles et leurs bagues, en les jetant dans le vtement de Bilal 14.

Le discours de Arafa :

Et loccasion du Hadjdj auquel les gens viennent de toute part et de tout chemin loign pour assister aux avantages qui leur ont t accords, et il est de ces avantages ce dont ils verront le jour de Arafa, qui est obligatoire chaque plerin ; l o avait le Messager loccasion de rjouir les assistants et leur faire couter des paroles claires, et des orientations claires qui sont toujours manifestes, et que la communaut prend comme rfrence en se les rappelant et les rvisant. Elle contenait galement des directives qui englobent les curs et les esprits, mme si le temps a recul et les lieux sont lointains. Ainsi il est des paroles quil a mises dans son clbre discours : Vos sangs et vos biens sont interdit [ leur porter prjudice] telle linterdiction de ce jour l et dans ce pays l. Toute chose faisant partie de lpoque du paganisme est sous mon pied ; de mme, les sangs du paganisme sont aussi annuls, et le premier sang parmi les ntres que jannule est celui dibn Raba ibn el Hrith. Houdheyl la tu alors quil sallaitait chez les Bani Sad. Et lusure du paganisme est aussi annul, et la premire usure que jannule est la ntre, celle de Abbs ibn Abd el Mouttalib, elle est entirement annul. Et craignez Allh au sujet des femmes, vous les avez prises (pouses) par la protection dAllh, et avez rendu licites leurs sexes par la parole dAllh, et il vous appartient quelles ne fassent fouler vos lits par personne que vous dtestez, mais sils le font, frappez les dune faon douce. Et il leur appartient que vous leur fournissez leur nourriture et leur vtements selon vos possibilits. Et jai laiss parmi vous ce dont vous ne serez jamais gars tant que vous en cramponnez : le Livre dAllh. Et vous vous interrogez mon sujet, que diriez-vous donc ? Ils dirent : nous tmoignons que tu as transmis (ton Message), et accompli (ta mission) et conseill. Il dit alors en levant son index vers le ciel puis le pointant vers les gens : Allh ! Atteste de cela, atteste de cela, il le dit par trois fois 15.

Ô combien sont magnifique ces paroles ! Et combien elles englobent les orientations ! Et combien sont profitables ses directives ! Et combien elles rejettent les garements !

Le discours de lgorgement [des btes] :

Il y a galement les discours du Prophte - - avec ses compagnons le jour de lgorgement [des btes]. Il apprenait aux gens comment faire leurs rituels dentre lgorgement, el Ifdha et le jet de pierres (Ar-Ramy). Il leur faisait entendre ce qui leur profitait du rappel.

Et parmi les paroles et lexhortation qui sont recueillies, ce que Djbir a dit : Le Prophte a prch parmi nous le jour de lgorgement en disant : quel est le jour dont le caractre sacr est plus grand ? Ils dirent : notre jour-ci, et il dit : et quel est le mois dont le caractre sacr est plus grand ? Ils dirent notre mois-ci, et il dit : quel est le pays dont le caractre sacr est plus grand ? Ils dirent : notre pays l. Ainsi il dit : certes vos sangs et vos biens sont interdits (sacrs) pour vous, tel quil lest votre jour-ci, dans votre pays l et dans ce mois-ci ; ai-je transmis ? Ils dirent : oui.

Il dit alors : Ô Allh sois Tmoin 16. Quel est magnifique cet claircissement qui runit entre linterdiction (le sacr) du temps et du lieu. Un claircissement qui profite lhomme en le connaissant, et qui incite la sincrit dans ladoration pour lunique Ador.

Le discours de la demande de la pluie :

Le Prophte a aussi prch aprs la prire de la demande de la pluie. Daprs Ibn Abbes : Le Prophte sortit en tant modeste, portant des vtements uss, humble, lent, et implorant. Il a fait deux cycles de prire comme il le fait le jour de lad. Il na pas prch votre faon l 17. C'est--dire que la majorit de son discours tait linvocation, la demande du pardon et limploration tel que la dit As-Sindi dans sa hchiya sur ibn Mdja .

Le discours de lclipse :

Le Prophte a aussi discouru aprs la prire de lclipse. Cela quand le soleil sest clips son poque. Aprs quil ait fait son ablution et a ordonn dappeler que la prire est regroupante . Le Prophte sest lev dans sa prire pendant une longue dure, et quand il la acheve, il sest lev et a prch aux gens, il les a exhorts, et les a incits ne pas faire les pchs. Parmi ce quil a dit dans son discours, aprs quil ait dit les louanges Allh et fait Ses loges : Certes, le soleil et la lune font partie des signes dAllh. Ils ne sclipsent pas pour la mort de quelquun ni pour sa vie. Quand vous les voyez [sclipser], voquez la grandeur dAllh (en disant Allhou Akbar), invoquez Allh, priez et donnez laumne. Ô communaut de Mouhammed ! Il ny a pas quelquun de plus Jaloux quAllh quand Son serviteur, [homme ou femme], fornique. Ô communaut de Mouhammed ! Par Allh ! Si vous savez ce que je sais, vous aurez pleur beaucoup et rit peu, ai-je transmis ? 18.

Son discours tait une prdication et un exemple suivre, il faudrait sen attacher avec vracit et force. Cela du fait du suivi de la Sounna et de la guide pour la communaut. Car le bien tout entier se trouve dans le suivi de sa conduite, et le mal tout entier est dans lhrsie perptre par ceux qui sont venus aprs lui. Ach-Chfii -quAllh lui fasse misricorde- a dit : Abd el Madjd nous a informs daprs ibn Djoureydj : jai dit At : quen est-il de ce que nous voyons les gens invoquer ce jour-l, test-il parvenu du Prophte ou de ceux aprs lui ? Il dit : Non, ce nest quune innovation (religieuse). Son discours tait du rappel 19.

Puret et Gloire Toi, Allh ! Jatteste quil ny a point dador si ce nest Toi. Je Te demande pardon, et je me repens Toi
.
traduit par Abo Fahma Abd Er-Rahmn El Bidj
le site du Cheikh http://www.aoussat.com

.................................................. ...............................................
1. Lire ce sujet lptre de notre cheikh intitule : orienter les minents lecteurs mditer sur la biographie du Messager .
2. Rapport par el Boukhri (70) et Mouslim (2821).
3. El Izz ibn Abd As-Salm -quAllh lui fasse misricorde- a dit : Et il ne faut pas au sermonnaire de citer dans le sermon que ce qui convient ses vises, parmi les louanges, linvocation, la sollicitation et lintimidation en citant les promesses et les menace divines, ainsi que tout ce qui incite faire une obissance ou dlisser une dsobissance, et aussi de rciter le Qourn [ les Fatawas d El Izz ibn Abd As-Salm (p. 77)].
4. Rapport par Mouslim (867), daprs le hadith de Djbir ibn Abd Allh .
5. Rapport par Ahmed (6/138), Abou Dwoud (4839) et jug bon de chaine de transmission par El Albni dans As-Sahha (2097).
6. Rapport par el Boukhri (3378), Mouslim (2493) et At-Tirmidhi (3375). Cette citation est la sienne.
7. Zd El Mad (1/170-171).
8. Rapport par Mouslim (876).
9. Zd El Mad (1/179).
10. Zd El Mad (1/179).
11. Ar-Rawda An-Nadiyya (1/345).
12. Rapport par el Boukhri (934) et Mouslim (851).
13. Rapport par el Boukhri (937), Mouslim (2093) et par dautres.
14. Rapport par Mouslim (110).
15. Consulte le hadith sur le hadjdj du Prophte daprs la version de Djbir dans Sahh Mouslim (1218).
16. Rapport par Ahmed (15033).
17. Rapport par Abou Dwoud (1165), An-Nssi (1521), At-Tirmidhi (558), et ibn Mdja (1266) et Ahmed (1/230). At-Tirmidhi a dit : hadith bon et authentique.
18. Rapport par el Boukhri (2/423, 427, 437, 440) et Mouslim (3/27, 28) et par dautres.
19. El Oumm (1/203).

Remarque : cet opuscule est la base un article crit par notre cheikh dans la revue rformatrice islamique El Islh .


« | »



- - -

Powered by vBulletin, Copyright 2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd
Salafi Tasfia & Tarbia Forums 2007-2013