Left Nav Right Nav

Left Container Right Container
 

  Forum Franais

 
  #1  
11 Mar 2017, 10:50 AM
 
: Jun 2014
:
: 380
Aimer son pays... Ch. 'Abd Ar-Razzq El Badr


Aimer son pays


Par lhonorable cheikh

Dr Abd Ar-Razzq EL BADR

-Qu'Allh le garde-


Traduit de larabe par

Abo Fahma Abd Ar-Rahmn AYAD



http://al-badr.net/

http://kabyliesounna.com/

Au Nom dAllh le Tout-Misricordieux, le Trs-Misricordieux


Les tres humains, il a t implant dans leurs instincts daimer leurs pays et dtre sduits par leurs terres natales. Cet amour, est une disposition naturelle durable dans le trfonds des mes; elle est enracine dans les couches du cur. Le pays de lhomme, cest sa terre sur laquelle il est n, dans laquelle il est duqu, sur le sol de laquelle il a commenc marcher; cest la terre dont les richesses lui ont servi de jouissance; et dans le giron de laquelle il a grandi.

Et, puisque les chameaux ont la nostalgie envers leurs pays, ainsi que les oiseaux envers leurs nids, comment serait alors le cas de ltre humain?!

Cet amour instinctif pour le pays est certes une cause pour ldifier et le scuriser contre toute sorte de destruction. Il a t rapport dans ce sens de la part de Oumar Ibn El Khattb -quAllh lagre-: Si ce ntait lamour de la patrie, le mauvais pays aurait t dtruit. Et on disait aussi: Cest grce lamour de la patrie que les pays ont t peupls et difis. Et il a aussi t rapport de la part dIbn Az-Zoubeyr quil a dit: Les gens ne sont point satisfaits de leurs subsistances comme ils le sont de leurs patries. Et il a galement t dit: Tout comme ta nourricire jouit du droit de son lait, ta terre jouit du respect de la patrie.

En outre, le Noble Qourn a en effet fait allusion cet amour du pays, quil est une chose fixe dans la saine nature des gens et dont les mes en disposent. Allh -Bni et Trs-Haut- a dit ((Si Nous leur avions prescrit ceci: Tuez-vous, vous-mmes!, ou Sortez de vos demeures!, ils ne lauraient pas fait, except un petit nombre dentre eux.)) An-Nic (Les Femmes), v. 66. Allh -quIl soit Magnifi- a compar le fait de quitter le pays lhomicide. Ce qui signifie contrario que demeurer dans son pays quivaut donner la vie. Et Il a aussi dit -Exalt et Trs-Haut soit-Il- ((Ils dirent: Et quaurions-nous ne pas combattre dans le sentier dAllh, alors quon nous a expulss de nos maisons et quon a captur nos enfants?)) El Baqara (La Vache), v. 246; Allh a ainsi fait que le combat soit une vengeance de lexpulsion.

De ce fait, le pays musulman, tabli sur la charia, et appliquant la loi dAllh -Majestueux et Trs-Haut soit-Il-, sont runis pour ses habitants deux types damour:

Un amour instinctif: lequel venait dtre cit.

Et un amour lgifr: qui est lamour immense, fond sur la pit et la rforme.

Cela tant dit, mditons lamour du Prophte -prire et salut dAllh sur lui- pour le pays, tel quil est reprsent dans beaucoup de hadiths, parmi lesquels celui quEl Boukhr a rapport dans son Sahh (LAuthentique)[1], daprs Anas: Le Messager dAllh -prire et salut sur lui- avait pour habitude, quand il revenait dun voyage et voyait les murs de Mdine, dassoir sa chamelle, et quand cest sur une autre bte [quil voyagea], il la faisait bouger, tellement il aimait Mdine. Cela veut dire quil bougeait sa bte en signe de son amour pour Mdine, car elle est sa bnie patrie, et son agrable demeure. Il faisait cela -sur lui le salut-. Et il y a certes en lui le meilleur exemple suivre.

De plus, le Messager a ordonn aux membres de sa communaut de se prcipiter rentrer dans leurs pays une fois leurs voyages seront achevs et leurs besoins raliss, que ces derniers soient religieux ou mondains. Dans ce rapport, les deux cheikhs (El Boukhr et Mouslim)[2] ont rapport daprs Abo Houreyra -quAllh lagre-, que le Messager -prire et salut sur lui- a dit: Le voyage est une part de supplice. Il empche de dormir, de manger et de boire. Quand lun de vous aura ralis son but pour lequel il a voyag, quil se prcipite rentrer chez sa famille.

Bien plus, le Prophte -sur lui le salut- a invit revenir au pays, mme si le voyage serait de se diriger vers la Mecque, la Maison sacre dAllh. El Hkim[3] a rapport avec une chane narrative atteste, daprs la mre des croyants Aicha -quAllh lagre-, que le Prophte -prire et salut dAllh sur lui- a dit : Quand lun de vous aura achev son hedjdj, quil se hte dentrer chez sa famille, car cela augmentera beaucoup plus grandement sa rcompense. Les savants ont dit que ce qui est voulu ici par sa famille , est son pays. Ceci mme sil nen a ni pouse et ni enfant.

Par ailleurs, le musulman vridique est certainement un parmi les gens qui aiment le plus sincrement leur pays. Car il souhaite pour sa famille le bonheur dici-bas et de lau-del, en pratiquant lislam, et en adoptant sa croyance toute droite. Il souhaite les sauver de lEnfer, et du courroux du Contraignant (Le Tout-Puissant). Allh -Trs-Haut soit-Il- a dit en citant le croyant de la famille du Pharaon qui dit ((O mon peuple, triomphant sur la terre, vous avez la royaut aujourdhui. Mais qui nous secourra du chtiment dAllh sil nous vient?)) Ghfir (Le Pardonneur), v. 29. Il a dit cela en guise de mettre son peuple en garde, de le conseiller; il voulait le bien pour lui, la pit et le salut.

Ainsi lamour sincre pour le pays ne peut exister quen svertuant dans ce qui le bonifiera. Or, aucune amlioration ny peut tre acquise si ce nest au sein de la religion dAllh -Bni et Trs-Haut-. Le pays ne peut tre panoui que grce la charia dAllh. Au fait, tout ce qui soppose celle-ci nest pas une rforme. Cest plutt de la corruption. Cela ne fait point partie de lamour du pays.

La rforme du pays se fait par la rforme et la droiture de la croyance islamique. Allh -quIl soit Trs-Haut- a dit ((Allh a promis ceux dentre vous qui ont cru et fait les bonnes uvres, quIl leur donnera la succession sur terre comme Il la donne ceux qui les ont prcds. Il donnera force et suprmatie leur religion quIl a agre pour eux. Il leur changera leur ancienne peur en scurit. Ils Madorent et ne Massocient rien)) An-Nor (La Lumire), v. 55.

La rforme du pays se fait aussi en faisant rgner la charia sur ses terres, entre ses habitants, tout en occupant ses contres par la foi et la crainte pieuse du Tout-Misricordieux. Allh -Trs-Haut- a dit ((Si les habitants des cits avaient cru et avaient t pieux, Nous leur aurions certainement accord des bndictions du ciel et de la terre. Mais ils ont dmenti et Nous les avons donc saisis, pour ce quils avaient acquis.)) El Arf, v. 96.

Cette rforme se ralise galement en hissant dans le pays le statut de la prdication et de lappel vers Allh, de mme quen tablissant la pratique de lordonnance du bien et de linterdiction du mal, tel quAllh -Exalt soit-Il- a dit ((Ceux que, si Nous leur donnerons la puissance sur terre, accompliront la salt (prire), acquitteront la zakt (aumne annuelle), ordonneront le convenable et interdiront le blmable. Cependant, lissue finale de toute chose appartient Allh.)) El Hedjdj (Le Plerinage), v. 41.

Ladite rforme se concrtise de mme par lvitement des pchs et des dsobissances, ainsi que par lexclusion de la corruption et de la dissolution morale. Celles-ci tant un chaos certain pour le pays et ses habitants. Allh -quIl soit Trs-Haut- a dit ce sujet ((La corruption est apparue sur la terre et dans la mer cause de ce que les gens ont accompli de leurs propres mains; afin qu'[Allh] leur fasse goter une partie de ce quils ont uvr; peut-tre reviendront-ils (vers Allh))) Ar-Rom (Les Romains), v. 41.

La rforme se fait galement par le fait de sloigner de larrogance et de lingratitude aux bienfaits Allh. A ce titre, Allh -Bni et Trs-Haut soit-Il- a dit ((Et Allh propose en parabole une ville: elle tait en scurit, tranquille; sa subsistance lui venait de partout en abondance. Puis elle se montra ingrate aux bienfaits dAllh. Allh lui fit alors goter la violence de la faim et de la peur en punition de ce quelle faisait.)) An-Nehl (Les Abeilles), v. 112.

Elle se concrtise aussi par lobservance la communaut musulmane, et lcoute et lobissance au gouverneur. Car les intrts de la Nation ne saccomplissent que par la communaut ou le groupe; et celui-ci mme ne saccomplit que par la gouvernance, laquelle ne peut prendre corps que dans une patrie.

Le patriotisme (ou la citoyennet) qui serait bon, nest pas un simple terme ou slogan scander. Cest plutt un dvouement, un travail, et un conseil sincre tant pour les administrateurs et les administrs.

Craignons alors pieusement Allh au sujet de notre pays! Que notre habitation et rsidence y soient tablies sur le conseil, la rforme et la pit. Que nous y soyons compltement loigns du mal et de la corruption. Observons, dans tout cela, les ordres dAllh -Majestueux et Trs-Haut-, qui connat les gestes des yeux les plus minutieux et connat ce que les curs cachent. Il a t dans ce sens authentiquement rapport de notre Prophte -sur lui le salut-, quil ait dit: La religion est le conseil Nous dmes (les compagnons): Pour qui, Messager dAllh? Il dit: Pour Allh, Son Livre, Son Messager, et pour les gouverneurs des musulmans et leurs sujets.[4]

Quant au hadith que lon rapporte affili notre Noble Prophte -prire et salut dAllh sur lui-, qui soi-disant a dit: Aimer son pays fait partie de la foi.[5] ; il nest pas attest de la part du Prophte -sur lui la prire et le salut-. Voire cest un hadith mensonger, ne jouissant daucune authenticit lunanimit des gens de science et de connaissance dans le domaine du hadith du Messager -prires et saluts et bndictions dAllh sur lui-.

Cest pourquoi il nest pas autoris de dire: Le Prophte -prire et salut sur lui- a dit : Aimer son pays fait partie de la foi. Car selon le consensus des Gens de science, ce hadith nest pas attest de la part de notre Noble Prophte -sur lui le salut-. Tandis que concernant son sens:

Si par le fait daimer son pays, lon dsigne lamour lgal (char), fond sur la pit et la rforme; dans ce cas il nest pas de doute que cela fait partie de la foi. La foi mme invite cet amour. Et dans ce qui prcde, quelques Textes de la charia ont t avancs afin darguer de ce constat.

Le pays, pourrait aussi signifier le Paradis: les Jardins du Dlice. Car ceux-ci sont certes notre premier pays, alors que dans cette vie terrestre (dIci-bas), nous sommes les captifs de lEnnemi (Ibls: Lucifer). Ainsi il y aura ceux qui seront sauvs, et retourneront dans leur premier pays. Et il y aura ceux qui seront perdants et en seront frustrs, quAllh -Bni et Trs-Haut- nous en prserve!

Enfin, le second sens dcoule du premier. Et cest seulement Allh qui accorde la russite et la droiture. Nous invoquons Allh de prserver nos pays, pour nous et pour tous les musulmans, de les remplir de bien et de scurit, de foi, de paix et dislam; Il est certes Audient et exauce les prires
!



[1]Hadith n 1886.

[2]Hadith rapport par El Boukhr, n 1804; et par Mouslim, n 1927.

[3]Hadith n 1805; rapport aussi par Ad-Draqotn, n 2790; et jug bon par El Elbn dans As-Sahha, n 1379.

[4]Hadith rapport par Mouslim, n 55, daprs Tmm Ad-Dr.

[5]Vois El mwdout (Les hadiths invents), dEs-Sghn, p. 53; Tedhkirt el mewdout (Mmento des hadiths invents), dEl Fetn, p. 11; et El msno fi mrift el hadhth el mwdo'(Le conu pour connatre le hadith invent), de Moul Al El Qr, p. 91. Celui-ci a dit que ce hadith na aucune origine chez les houffdh (mmorisateurs du hadith). Et vois aussi Es-Silsila addafa (La srie des hadiths faibles), n 36. Et vois enfin une discussion concernant lauthenticit ou non de sons sens dans El Esrr el merfoa f el akhbr el mwdoa (Les secrets levs au sujet des hadiths invents), dEl Qr, pp. 180-182.

 : pdf Aimer son pays.pdf‏ (256.5 , 148)

; 02 Aug 2017 12:14 PM
  #2  
17 Jan 2018, 06:21 AM
 
: Jun 2014
:
: 380

.
  #3  
17 Jan 2018, 05:27 PM
 
: Sep 2014
: 415

.
  #4  
18 Jan 2018, 01:47 PM
 
: Jun 2014
:
: 380

ٱ ϡ .

« | »



- - -

Powered by vBulletin, Copyright 2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd
Salafi Tasfia & Tarbia Forums 2007-2013